En ce moment
 

La Bourse de Paris termine en hausse, tirée par les résultats de sociétés

La Bourse de Paris termine en hausse, tirée par les résultats de sociétés

A découvrir

paris

La Bourse de Paris a fini de nouveau en hausse jeudi (+0,21%), le marché conservant son entrain des dernières séances à la faveur de publications d'entreprises bien orientées.

L'indice CAC 40 a gagné 11,47 points à 5.391,64 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,3 milliards d'euros. La veille, il avait fini sur une progression de 0,50%.

La cote parisienne a ouvert en petite hausse et poursuivi sur sa lancée, malgré un léger accès de faiblesse après l'ouverture dans le rouge de Wall Street.

Nous assistons à "une troisième séance consécutive de hausse sur le marché après les deux séances atones de vendredi dernier et de lundi", a souligné auprès de l'AFP Marco Bruzzo, directeur général délégué de Mirabaud Asset Management.

Selon lui, le marché a été tiré par deux principaux éléments, le premier étant "la poursuite des très bonnes publications de résultats des entreprises à forte capitalisation", à l'image de Schneider Electric ou encore Publicis.

"Ce sont les secteurs cycliques qui progressent", à savoir les valeurs les plus sensibles à la conjoncture et qui profitent du regain d'appétit pour le risque des investisseurs, a complété M. Bruzzo.

Par ailleurs, second élément de soutien, "il y a un mouvement de forte appréciation des taux d'emprunt aujourd'hui, ce qui redonne un peu de couleurs au secteur bancaire", a-t-il ajouté.

Outre les publications d'entreprises, les investisseurs surveillaient également les cours du pétrole, dont la hausse a soutenu tout le secteur mercredi.

Enfin, "la Fed a publié un bon indicateur, ressorti au-dessus des attentes, ce qui continue à montrer qu'il n'y a pas de ralentissement aux Etats-Unis", a jugé M. Bruzzo.

L'activité manufacturière de la région de Philadelphie a en effet continué à progresser en avril alors que les analystes prévoyaient un ralentissement de sa croissance, selon l'indice de l'antenne locale de la Réserve fédérale américaine (Fed) publié jeudi.

De leur côté, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé un peu moins que ne s'y attendaient les analystes.

Dans la soirée, les ministres des Finances et des gouverneurs de banques centrales du G20 se réuniront en marge des assemblées du FMI et de la Banque mondiale.

- Publicis tire le CAC -

Sur le front des valeurs, Publicis a terminé en tête du CAC 40 (+7,37% à 60,28 euros), profitant d'une croissance organique meilleure que prévu au premier trimestre, à +1,6%.

Vivendi a gagné de son côté 3,40% à 21,61 euros alors que le groupe a relancé le projet d'une éventuelle cotation de sa filiale de musique Universal.

Yannick Bolloré a en outre été nommé président du conseil de surveillance de Vivendi, succédant à son père, l'homme d'affaires breton Vincent Bolloré.

Pernod Ricard a en revanche reculé de 0,50% à 138,70 euros, pénalisé par des ventes en repli de 0,5% à 1,9 milliard d'euros.

Soitec a bondi (+17,11% à 72,90 euros) après l'annonce d'un chiffre d'affaire en hausse de 26% sur son exercice décalé 2017-2018, à 310 millions d'euros.

Schneider Electric a pris 1,81% à 74,18 euros. Le groupe, qui a renoué l'an dernier avec la croissance organique, a confirmé jeudi ses objectifs annuels malgré un chiffre d'affaires en léger recul au premier trimestre, pénalisé par des effets de changes.

M6 s'est adjugé 2,14% à 20,96 euros grâce à un chiffre d'affaires en hausse de 11% au premier trimestre.

Air France a perdu 1,77% à 8,45 euros. Après déjà neuf jours de grève pour les salaires, et deux en ligne de mire la semaine prochaine, de nouvelles dates sont promises "début mai" par l'intersyndicale de la compagnie qui appelle à "accentuer" la mobilisation.

ADP a pris 1,73% à 182,70 euros après avoir finalisé la transaction lui permettant de détenir 51% du capital d'Airport International Group (AIG), concessionnaire de l'aéroport international Queen Alia à Amman, pour un montant de 265 millions de dollars.

Eramet a cédé à l'inverse 2,08% à 155,40 euros. Si le groupe a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 2% au premier trimestre, il s'est toutefois dit "vigilant sur l'évolution de la demande de métaux sur les marchés mondiaux".

BioMérieux s'est enfoncé de 5,19% à 65,80 euros, pénalisé par un chiffre d'affaires inférieur aux attentes au premier trimestre, bien qu'en hausse de 3,4%.

  1. CAC 40 (Euronext)

Vos commentaires