En ce moment
 
 

La Bourse de Paris finit en hausse

La Bourse de Paris finit en hausse
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

La Bourse de Paris a clôturé en hausse de 0,49% mardi, dans un marché qui retient son souffle à quelques heures d'un vote sur le Brexit au parlement britannique.

L'indice CAC 40 a avancé de 23,42 points pour terminer à 4.786,17 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,17 milliards d'euros.

La cote parisienne a ouvert en hausse, saluant la politique chinoise de baisses d'impôt ciblées pour relancer l'économie. Elle a ensuite cédé du terrain dans la matinée pour osciller autour de l'équilibre en milieu de journée avant de redresser la barre en fin de séance.

"Le plan de relance de la Chine a permis au marché d'ouvrir sur une note positive", a expliqué à l'AFP Philippe Cohen, gérant chez Kiplink Finance.

Progressivement, l'indice s'est dégonflé, "les investisseurs passant de la macroéconomie à la microéconomie avec les résultats de JPMorgan Chase", qui ont déçu les marchés avec "des provisions pour créances douteuses", a ajouté l'expert.

Après, "les projecteurs se sont focalisés sur le vote au parlement britannique" prévu dans la soirée et "pour l'instant les Européens retiennent leur souffle et attendent ce qu'il va sortir du chapeau".

"Ce qui intéresse le marché, c'est la macroéconomie, les négociations commerciales avec la Chine, le Brexit, l'économie chinoise et le +shutdown+", souligne l'analyste.

Parmi les statistiques du jour, les prix à la production aux Etats-Unis ont reculé plus que prévu en décembre à cause du recul des prix de l'essence.

La croissance de l'activité manufacturière dans la région de New York a encore fortement ralenti en janvier pour tomber à son plus faible niveau depuis plus d'un an.

En Europe, l'inflation s'est accélérée en France l'an dernier sur fond de flambée des cours du pétrole, qui a pénalisé le pouvoir d'achat des ménages. Mais la hausse des prix, après un pic l'été dernier, devrait nettement ralentir en 2019.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires