En ce moment
 
 

Confiante sur le commerce, la Bourse de Paris flirte avec les 5.200 points

Confiante sur le commerce, la Bourse de Paris flirte avec les 5.200 points
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

paris

Toujours portée par l'espoir d'un accord commercial sino-américain, la Bourse de Paris a fini en hausse de 0,69% mercredi, juste sous la barre des 5.200 points franchie brièvement en séance, en attendant les minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine.

L'indice CAC 40 a gagné 35,43 points à 5.195,95 points. La veille, il avait fini en léger repli (-0,16%).

"La tendance reste orientée à la hausse, même si l'ambiance est plutôt calme dans l'attente de la publication des minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine", a souligné auprès de l'AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

Selon lui, "les investisseurs veulent s'assurer que ce qu'ils ont entendu de la bouche de son président Jerome Powell, à savoir que l'institution sera +patiente+ pour poursuivre sa remontée des taux, sera bien écrit noir sur blanc".

Fin janvier, la Banque centrale américaine (Fed) a laissé les taux directeurs inchangés et promis de rester "patiente" pour les prochaines hausses en raison notamment du ralentissement de l'économie mondiale. Ce changement de ton a redonné de la vigueur à des marchés qui avaient mal fini l'année 2018.

Le dossier du Brexit est aussi resté en toile de fond, avec le retour de la Première ministre britannique Theresa May à Bruxelles mercredi, en quête de modifications de l'accord de Brexit déjà conclu avec l'UE, même si elle devrait de nouveau se heurter à des Européens inflexibles.

En matière de valeurs, M6 a bondi de 9,34% à 15,69 euros, soutenu par un bénéfice net 2018 en hausse de 14,8% à 181,8 millions d'euros et un bénéfice opérationnel courant (Ebita) qui atteint un niveau record à 266 millions d'euros.

Air France-KLM a profité (+6,12% à 11,01 euros) d'un bénéfice net en forte progression en 2018.

Scor s'est élevé de 0,73% à 38,60 euros grâce à un bénéfice net en hausse en 2018, soutenu par ses activités de réassurance vie et dommage en dépit d'un nombre élevé de catastrophes naturelles.

Gecina a perdu 2,04% à 124,90 euros, s'étant montrée prudente pour 2019 en s'attendant à une hausse de 2% de son bénéfice net récurrent par action en 2019, après 9% l'an dernier.

Nexity a chuté de 6,84% à 39,76 euros, le groupe s'attendant à que la croissance de son chiffre d'affaires ne soit plus que de 5% sur l'année en cours, niveau inférieur à l'objectif moyen qu'il s'était fixé mi-2018.

Legrand a gagné 1,22% à 58,12 euros après l'annonce du rachat de l'Américain Universal Electric Corporation, numéro un des systèmes d'alimentation électrique par jeux de barres métalliques dans son pays.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires