En ce moment
 
 

La Bourse de Paris évolue à l'équilibre

La Bourse de Paris évolue à l'équilibre
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

La Bourse de Paris évoluait à l'équilibre vendredi matin (+0,05%), dans un marché qui prenait encore le temps de digérer les décisions de la Réserve fédérale américaine (Fed).

A 10H10, l'indice CAC 40 prenait 2,81 points à 5.661,89 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,68%.

Comme anticipé par les marchés, la Banque centrale américaine a annoncé mercredi une modeste baisse des taux d'intérêt, de 25 points de base, la deuxième en deux mois, mais le Comité monétaire est apparu très divisé sur la décision.

"La semaine a été un peu étrange pour les marchés boursiers, qui ont reculé au début, craignant que la forte hausse des prix du pétrole causée par l'attaque de drones du week-end dernier sur des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite n'ébranle l'économie mondiale dans les semaines et mois à venir", a rappelé Michael Hewson, analyste chez CMC Markets UK.

A ce sujet, le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, en tournée dans le Golfe, a assuré que les Etats-Unis privilégiaient une "solution pacifique" avec l'Iran, qu'il accuse d'être à l'origine de cette récente attaque.

"L'absence d'escalade jusqu'à présent semble avoir tempéré une bonne partie de la flambée des prix du pétrole de cette semaine, ce qui a incité les marchés boursiers à sortir de leurs creux, mais il reste néanmoins un malaise important quant à ce qui pourrait se produire au cours des prochains jours et semaines", a complété M. Hewson.

Côté valeurs, le groupe informatique Alten prenait la tête du SBF 120 (+6,19% à 109,80 euros), dopé par un bénéfice net et un chiffre d'affaires en hausse au premier semestre 2019.

Casino progressait de 1,53% à 44,50 euros après avoir annoncé être entré "en discussions" avec le groupe allemand Aldi pour lui céder son enseigne Leader Price, dans le but de poursuivre son désendettement.

Atos se repliait de 0,49% à 65,00 euros. Le groupe informatique français, qui construit des supercalculateurs et des serveurs haut de gamme dans son usine d'Angers, prévoit de plus que doubler sa production d'ici à 2022 sur le site.

Marie Brizard Wine and Spirits (MBWS) était dopé (+6,28% à 2,29 euros) par une réduction de ses pertes nettes de près d'un tiers au premier semestre 2019.

Derichebourg bondissait de 8,93% à 3,76 euros. Le groupe de recyclage souhaite racheter la société Lyrsa, leader espagnol du recyclage de déchets métalliques.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires