La Bourse de Paris perd un peu de terrain

La Bourse de Paris perd un peu de terrain
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris perdait un peu de terrain (-0,35%) jeudi matin, au démarrage d'une séance qui devrait être centrée sur de très nombreux résultats d'entreprises et tandis que Theresa May se rend de nouveau à Bruxelles pour tenter de nouvelles négociations autour du Brexit.

A 09H53 (08H53 GMT), l'indice CAC 40 perdait 17,77 points à 5.061,28 points. La veille, il avait déjà fini à l'équilibre (-0,08%).

Les marchés financiers de Chine continentale, de Hong Kong et de Taïwan étaient toujours fermés jeudi pour cause de jour férié.

"En attendant les prochains développements sur les thématiques - toujours les mêmes - qui accaparent l'attention des investisseurs (Brexit, négociations sino-américaines, retour possible du "shutdown" budgétaire aux Etats-Unis, etc.), ces derniers vont se concentrer sur les publications de résultats, nombreuses ce jeudi en Europe, en particulier en France", a relevé dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Les investisseurs continueront à suivre les développements autour du Brexit. La Première ministre britannique Theresa May va tenter jeudi à Bruxelles d'obtenir un nouveau compromis sur la question brûlante de la frontière irlandaise, malgré le refus obstiné de l'UE de renégocier l'accord de retrait du Royaume-Uni.

Du côté des indicateurs, le déficit commercial de la France s'est creusé de 2,1 milliards d'euros à 59,9 milliards en 2018 en raison de la remontée des cours du pétrole, ont rapporté jeudi les douanes.

La balance des paiements, qui comprend les échanges des services, enregistre pour sa part un déficit de 16,8 milliards d'euros en 2018, contre 13,1 milliards en 2017, a rapporté de son côté la Banque de France.

De son côté, la production industrielle allemande a de nouveau reculé en décembre, baissant de 0,4% sur un mois après avoir perdu 1,3% en novembre.

Sur le front des valeurs, Publicis dévissait de 13,85% à 47,38 euros, pénalisé par un chiffre d'affaires de 8,969 milliards d'euros en 2018, en repli de 3,9% (+0,1% en organique), souffrant des difficultés de la publicité traditionnelle aux Etats-Unis au dernier trimestre.

Lagardère s'effritait de 0,52% à 22,97 euros après avoir publié un chiffre d'affaires en hausse de 2,5% pour 2018, à 7,258 milliards d'euros, grâce notamment aux bonnes performances de sa branche de distribution dans les transports et à une acquisition aux Etats-Unis.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires