En ce moment
 
 

La Bourse de Paris en léger recul, Airbus monte

La Bourse de Paris en léger recul, Airbus monte
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris évoluait en très léger recul mardi (-0,12%), attendant sans trop frémir une nouvelle session de négociations commerciales sino-américaines à partir de jeudi, rendez-vous clé de la semaine pour les marchés.

A 09H31, l'indice CAC 40 refluait légèrement 6,60 points à 5.515,01 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,61%.

"La séance du jour ne devrait pas être beaucoup plus animée que celle de la veille", a prévenu Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Les prochaines négociations entre les États-Unis et la Chine pour tenter de sortir de l'impasse de la guerre commerciale se tiendront à partir de jeudi à Washington.

Alors que selon des médias les autorités chinoises ont considérablement réduit le champ des contentieux qu'elles sont disposées à aborder cette fois-ci, Donald Trump a annoncé lundi qu'il privilégiait un accord commercial global avec Pékin plutôt qu'un traité partiel.

Même si les investisseurs européens abordent plutôt positivement cette échéance, ils n'abandonnent pas toute prudence, car d'autres gros dossiers sont loin d'être résolus, à commencer par le Brexit, sur lequel les discussions entre Européens et Britanniques ont repris lundi à Bruxelles.

Du côté des indicateurs, le déficit commercial de la France, dont les exportations ont cessé de progresser cette année, s'est dégradé sur un mois à 5 milliards d'euros.

La production industrielle allemande a progressé pour sa part de 0,3% sur un mois en août, un répit dans la série noire des indicateurs de la première économie de la zone euro.

En Chine, la croissance dans les services a ralenti en septembre, au rythme le plus faible depuis sept mois, dans le contexte de guerre commerciale avec Washington.

Les investisseurs surveilleront également un discours de Jerome Powell lors d'une conférence de la Fed.

En matière de valeurs, Airbus prenait la tête de l'indice CAC 40 (+2,22% à 119,82 euros) alors que le groupe a annoncé avoir livré en septembre 71 avions à 42 clients, dépassant le barre des 9.000 exemplaires pour son A320, et avoir enregistré 41 commandes.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires