En ce moment
 
 

La Bourse de Paris ralentit sa course après deux séances de forte hausse

La Bourse de Paris ralentit sa course après deux séances de forte hausse
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris, à La Défense, le 21 novembre 2019ERIC PIERMONT
 

A découvrir

 

La Bourse de Paris évoluait en légère hausse mercredi, faisant une pause après deux séances de forte hausse qui lui ont permis d'effacer les pertes enregistrées lors d'une semaine chahutée par le variant Omicron.

A 09H30, l'indice vedette CAC 40 prenait 0,40%, soit 28,43 points à 7.093,82 points. La veille, il avait grimpé de 2,91%, réalisant sa meilleure progression de l'année.

"Le variant Omicron n'effraie plus les investisseurs, à une dizaine de jours de la trêve de Noël", commente Tangi Le Liboux, stratégiste chez Aurel BGC.

"Les marchés vont probablement tenter de consolider leurs gains", selon lui, après deux séances qui ont permis à la cote parisienne de revenir mardi soir au-dessus des 7.065 points, quasiment au niveau où elle était avant que la découverte du variant Omicron ne crée un vent de panique sur les marchés.

Les inquiétudes concernant le variant Omicron s'amenuisent désormais avec l'arrivée de nouvelles rassurantes.

Le conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire, Anthony Fauci, a déclaré à l'AFP qu'il est "quasiment certain" que le variant Omicron ne cause pas de cas plus graves de Covid-19 que Delta.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a aussi tenté de rassurer depuis la découverte du variant qui a affolé les marchés. Le responsable des urgences de l'OMS, Michael Ryan, a estimé dans un entretien avec l'AFP qu'il n'y avait "aucune raison de douter" du fait que les vaccins actuels protègent les malades contaminés par Omicron contre les formes sévères du Covid-19.

"Le comportement général que nous observons jusqu'à présent, ne montre aucune augmentation de la sévérité", a aussi déclaré le médecin.

L'Europe fait tout de même face à une cinquième vague de contaminations ce qui renforce les incertitudes quant à l'évolution de la situation épidémique.

Toutefois la croissance en France devrait atteindre 6,7% en 2021, son taux le plus élevé en plus de 50 ans, a déclaré mercredi sur RTL le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau. La banque centrale prévoyait depuis septembre une croissance 6,3%, tout en évoquant ensuite la possibilité qu'elle se situe plutôt autour de 6,75%.

L'Oréal rachète 9 milliards d'euros d'actions

Le groupe cosmétique français va racheter au géant suisse de l'agroalimentaire Nestlé 4% de ses propres actions, une opération à 8,9 milliards d'euros, afin de les annuler. L'action L'Oréal gagnait 1,14% à 429,65 euros.

Nouveau contrat pour Valneva

Le laboratoire franco-autrichien Valneva a annoncé la signature d'un accord d'achat anticipé avec Bahreïn pour la fourniture d'un million de doses de son candidat vaccin contre le Covid-19. Son titre bondissait de 8,09% à 23,26 euros.

  1. Euronext CAC40

 




 

Vos commentaires