En ce moment
 

La Bourse de Paris démarre légèrement dans le rouge

La Bourse de Paris démarre légèrement dans le rouge
La Bourse de Paris était en légère baisse lundi matinERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris était en légère baisse lundi matin (-0,15%), incertaine face à la possible décision du président américain Donald Trump d'imposer des taxes douanières sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises dans les prochains jours.

A 09H25, l'indice CAC 40 perdait 7,81 points à 5.344,76 points. Vendredi, il avait fini la semaine en hausse, de 0,46% à 5.352,57 points.

Le week-end a été porteur d'un nouveau vent d'inquiétude sur le front de la guerre commerciale sino-américaine.

Des informations du Wall Street Journal affirment que Donald Trump pourrait annoncer dès lundi la taxation de nouvelles importations chinoises.

"Le président américain joue clairement avec les nerfs des Chinois et la réponse de ces derniers sera importante. La Chine pourrait choisir de se retirer des négociations", commente Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"L'environnement actuel reste dominé par les rebondissements autour du dossier commercial. En résumé, c'est Donald Trump qui dicte la tendance des marchés ou plutôt qui est à l'origine de l'hésitation qui domine cette rentrée", ajoute-t-il, dans une note.

Le président américain a déjà imposé des tarifs douaniers de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium. Il a aussi promulgué des taxes douanières supplémentaires de 25% sur 50 milliards de dollars de marchandises en provenance de Chine.

La réaction des marchés émergents à ces nouvelles taxes éventuelles sera également scrutée. Leurs devises, très exposées au dollar les rendent particulièrement sensibles à toute décision faisant bouger le billet vert.

- Air France dans le vert -

Peu d'indicateurs figurent au menu de la journée. Les investisseurs attendront l'activité industrielle dans la région de New York publiée dans l'après-midi.

Ils seront également attentifs, dans la matinée, aux chiffres du commerce extérieur italien pour le mois de juillet, alors que la politique économique du gouvernement antisystème est source d'inquiétude en Europe.

Sur le front des valeurs, Air France-KLM grimpait de 1,48% à 8,67 euros, alors que le nouveau patron de la compagnie, le Canadien Benjamin Smith, prend ses fonctions lundi.

Les constructeurs automobiles étaient eux en baisse lundi matin. Peugeot lâchait 1,43% à 23,45 euros et Renault perdait 0,28% à 73,52 euros.

Les valeurs du luxe étaient elles aussi dans le rouge: Kering perdait 1,07% à 442,40 euros, LVMH cédait 1,09% à 289,15 euros et Hermès lâchait 0,81% à 537,20 euros.

  1. Euronext CAC 40

Vos commentaires