En ce moment
 
 

La Bourse de Paris baisse de 0,24%, après les propos de Powell

La Bourse de Paris baisse de 0,24%, après les propos de Powell
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

La Bourse de Paris baissait de 0,24% mercredi matin, les investisseurs accueillant fraîchement des propos jugés moins accommodants qu'attendu du président de la banque centrale américaine Jerome Powell.

A 09H29, l'indice CAC 40 se repliait de 13,34 points à 5.501,23 points. La veille, il avait cédé 0,13%.

"La politique monétaire américaine ne sera sans doute pas aussi accommodante que prévu", a réagi Tangi Le Liboux, du courtier Aurel BGC.

Le président de de la banque centrale américaine Jerome Powell a "refroidi les ardeurs des investisseurs", en prévenant qu'elle est indépendante, "une manière de rappeler à Donald Trump qu'elle est seule juge de son action, et qu'il ne faut pas réagir avec excès à certaines données à court terme", a expliqué le courtier.

La Réserve fédérale américaine, qui a laissé le 19 juin dernier ses taux d'intérêts directeurs inchangés souhaite "ne pas surréagir" en assouplissant immédiatement sa politique monétaire, a souligné mardi Jerome Powell. La Fed "réfléchit" à une éventuelle baisse des taux, a-t-il affirmé, mais le tableau de l'économie américaine reste "favorable".

En France, l'indice de confiance des ménages a continué de progresser en juin, dépassant sa moyenne de longue période pour la première fois depuis avril 2018.

En Allemagne, le moral des consommateurs devrait au contraire continuer à s'assombrir en juillet, face à la crainte montante d'un retournement sur le marché du travail, selon le baromètre de l'institut GfK.

Les actions des producteurs de métaux ou de pétrole montaient, menées par ArcelorMittal (+1,83% à 15,26 euros), TechnipFMC (+1,38% à 22,05 euros), Eramet (+0,94% à 56,04 euros), Vallourec (+1,39% à 2,48 euros) ou CGG (+0,85% à 1,60 euro).

Imerys prenait pour sa part 0,18% à 45,60 euros, l'ancien PDG d'Alstom Patrick Kron prenant la tête de son conseil d'administration.

CNP Assurances cédait 0,45% à 19,80 euros après la dérogation accordée à La Banque postale pour en prendre le contrôle sans OPA, accordée mardi par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Carbios perdait 13,60% à 6,48 euros après avoir augmenté son capital de 14,5 millions d'euros, essentiellement pour construire un démonstrateur industriel de son procédé de recyclage biologique des plastiques PET.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires