La Bourse de Paris progresse légèrement, dans le sillage de l'accord USA-Mexique

La Bourse de Paris progresse légèrement, dans le sillage de l'accord USA-Mexique
La Bourse de Paris ouvre en légère hausseERIC PIERMONT
paris

La Bourse de Paris progressait légèrement mardi matin (+0,12%), dans le sillage de la conclusion d'un nouvel accord commercial entre les Etats-Unis et le Mexique, qui a rassuré les investisseurs.

A 09H20 (07H20 GMT), l'indice CAC 40 prenait 6,57 points à 5.485,67 points. La veille, l'indice vedette parisien avait fini en hausse de 0,86%.

"Wall Street est plongée dans une allégresse qui entraîne partiellement les indices européens", ont observé les stratégistes du courtier Aurel BGC.

Après de longues semaines de négociations, les Etats-Unis et le Mexique ont annoncé lundi un accord commercial qui a réjoui les marchés américains.

"Les tensions commerciales ont pesé sur les marchés actions et (cet accord) représente sans aucun doute un pas dans la bonne direction", a commenté David Madden, un analyste de CMC Markets.

Les Etats-Unis et le Mexique espèrent à présent que le Canada se joigne à eux pour donner naissance à l'accord de libre-échange nord-américain Aléna version 2.0.

"Les espoirs de nouveaux accords commerciaux entre les Etats-Unis et le Canada ou la Chine pourraient faire perdurer la tendance positive", ont relevé pour leur part les experts de Mirabaud Securities Genève.

"Attention cependant à une correction technique (prise de bénéfices) qui pourrait bientôt se matérialiser", ont-ils cependant averti.

Le Canada n'a pas participé à la première phase des négociations, préférant laisser le Mexique et les Etats-Unis régler leurs différends, bien plus nombreux.

La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, doit se rendre à Washington mardi pour discuter avec les autorités américaines.

L'accord entre Washington et Mexico a certes rassuré les investisseurs mais ces derniers "gardent à l'esprit le fait que les discussions entre les Etats-Unis et la Chine n'ont pas abouti sur grand chose la semaine dernière", a tempéré M. Madden.

En dehors de l'actualité sur les relations commerciales, les investisseurs auront peu de nouvelles données à se mettre sous la dent.

"La séance du jour ne devrait pas être particulièrement animée", ont ainsi prévenu les analystes d'Aurel BGC.

- Secteur auto dans le vert -

Du côté des indicateurs, la Banque centrale européenne (BCE) dévoilera l'évolution des crédits au secteur privé et de la masse monétaire M3 en zone euro.

La confiance des ménages français est restée stable en août, à son plus bas niveau depuis août 2016, selon l'Insee.

Aux Etats-Unis, la confiance des consommateurs pour le même mois figure à l'agenda.

En matière de valeurs, le secteur automobile poursuivait son rebond, après une semaine difficile. Peugeot gagnait 1,80% à 24,33 euros, Valeo 0,76% à 39,58 euros et Michelin 0,77% à 104,78 euros.

Renault était soutenu (+2,42% à 74,86 euros) par un relèvement de sa recommandation par Credit Suisse. De même, Faurecia profitait (+4,74% à 55,20 euros) d'une hausse de la sienne par Kepler Cheuvreux.

Les valeurs minières, qui ont récemment beaucoup reculé, étaient bien orientées. ArcelorMittal s'adjugeait 0,67% à 26,48 euros et Eramet 3,98% à 81,00 euros.

Tarkett prenait 1,26% à 25,64 euros, soutenu par l'acquisition de l'américain Lexmark Carpet Mills, un fabricant de moquettes pour le secteur de l'hôtellerie en Amérique du Nord.

Vos commentaires