La Bourse de Paris en hausse de 0,30%, attend l'emploi américain

La Bourse de Paris en hausse de 0,30%, attend l'emploi américain
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT
paris

La Bourse de Paris évoluait en petite hausse vendredi matin (+0,30%), passant au-dessus des 5.000 points, dans l'attente de nombreux indicateurs économiques.

A 09H40 (08H40 GMT), l'indice CAC 40 prenait 14,91 points à 5.007,63 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,36%.

"Ce qui importe vraiment à ce stade" pour le marché boursier, "c'est que la banque centrale américaine mais aussi la BCE et la banque centrale chinoise (PBOC) soient sur un positionnement accommodant, ce qui stimule nettement le marché" des actions, a estimé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Outre le rapport sur l'emploi américain de janvier, attendu à 14h30, d'autres statistiques viendront animer la séance des deux côtés de l'Atlantique, à commencer par les chiffres d'activité manufacturière pour janvier en France, dans la zone euro et aux Etats-Unis.

En France, le marché automobile a démarré l'année 2019 par une baisse de 1,1% en janvier sur un an, les immatriculations de voitures neuves poursuivant un recul ininterrompu depuis le mois de septembre, sur fond de dégradation de la conjoncture économique.

En matière de valeurs, le secteur pétrolier était affecté par des craintes d'une surabondance de l'offre, en raison notamment de la production américaine. Vallourec perdait 5,99% à 1,48 euros, CGG cédait 1,64% à 1,62 euros, TechnipFMC reculait de 2,27% à 19,83 euros tandis que Total lâchait 0,83% à 47,58 euros.

M6 progressait de 1,50% à 13,55 euros après l'entrée en négociations exclusives avec Lagardère pour lui racheter son pôle télévision, qui comprend notamment des chaînes pour les enfants comme Gulli et Canal J.

Airbus (+1,70% à 101,92 euros) a annoncé être en discussions, sans en dévoiler la nature, avec la compagnie du Golfe Emirates à propos de sa commande de 36 A380 qui avait permis de pérenniser le programme.

Publicis gagnait 0,94% à 53,80 euros après avoir bouclé la cession au fonds Altamont Capital Partners de son activité de visiteurs médicaux PHS, pour un montant non dévoilé.

Cafom (-6,98% à 6,00 euros), pâtissait de 13,9 millions d'euros de pertes subies en 2018, en raison de la restructuration de son pôle Habitat.

Vos commentaires