En ce moment
 

La Bourse de Paris débute le mois de mars avec entrain (+0,52%)

paris

La Bourse de Paris a ouvert en hausse vendredi (+0,52%), débutant le mois de mars avec entrain, à la faveur de statistiques de bonne facture sur l'activité manufacturière en Chine.

A 09H21 (08H21 GMT), l'indice CAC 40 gagnait 27,35 points à 5.267,88 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,29%.

Les chiffres chinois, dans la foulée d'une croissance du PIB américain plus forte que prévu "allègent les craintes au sujet de la croissance" mondiale, a souligné Jasper Lawler, un analyste de London Capital Group.

L'activité manufacturière chinoise s'est redressée le mois dernier, retrouvant son plus haut niveau depuis trois mois, selon un indice indépendant qui contredit un chiffre officiel publié la veille.

Les revenus et dépenses des ménages pour décembre 2018 et janvier 2019, la dernière estimation de l'indice de confiance des consommateurs (Université du Michigan) et l'indice d'activité manufacturière ISM pour février sont également à l'agenda des indicateurs.

Les investisseurs continueront par ailleurs de suivre les grands dossiers politiques du moment, à commencer par les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine.

Après des propos plus prudents du principal négociateur américain Robert Lighthizer, le conseiller de la Maison Blanche Larry Kudlow a affirmé jeudi que les deux pays étaient sur le point de signer "un accord historique" qui doit contraindre Pékin à couper ses subventions aux entreprises d'État et à rendre transparentes ses interventions sur sa devise.

Après l'échec spectaculaire du sommet à Hanoï, entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, la Corée du Nord a proposé vendredi de nouvelles discussions aux États-Unis.

Côté Brexit, après le soutien apporté mercredi par les députés britanniques à la nouvelle stratégie de Theresa May sur le Brexit, qui pourrait déboucher sur un report de la date du divorce, les investisseurs attendent maintenant le prochain vote le 12 mars au plus tard.

- Air France-KLM se redresse -

En matière de valeurs, le secteur automobile évoluait dans le vert, à la faveur d'une progression du marché français de 2,1% sur un an en février, renouant avec la croissance après cinq mois de baisse consécutifs, notamment grâce aux bonnes performances de PSA. Renault prenait 0,65% à 60,62 euros et Peugeot 1,34% à 22,66 euros.

Kering prenait la tête de l'indice CAC 40 (+2,90% à 494 euros) grâce au relèvement de sa recommandation à "achat" par AlphaValue.

A l'autre extrémité, Carrefour perdait 1,14% à 17,80 euros, pénalisé par un abaissement de la sienne à "sous pondérer" par JPMorgan.

Bureau Veritas était pour sa part porté (+2,95% à 21,64 euros) par la montée de la sienne à "surpondérer" par Barclays.

Teleperformance profitait (+3,63% à 162,70 euros) d'une publication marquée par un bénéfice net stable (-0,2%) à 312 millions d'euros en 2018, et l'annonce d'une progression organique attendue d'au moins 7% de son chiffre d'affaires pour l'exercice en cours.

Bonduelle s'enfonçait de 5,79% à 26,85 euros, pénalisé par le recul de son bénéfice net de 7,6%, à 34,8 millions d'euros au premier semestre de son exercice décalé 2018-19.

TechnipFMC bénéficiait (+3,23% à 19,99 euros) de l'annonce d'un "grand contrat" auprès du groupe BP pour la construction d'installations sur un champ gazier situé au large de la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal.

Faurecia était soutenu (+2,67% à 43,06 euros) par le succès de son offre d'achat sur le spécialiste des systèmes de navigation automobile japonais Clarion, dont les actionnaires lui ont apporté 95,28% de son capital.

Mr Bricolage montait de 1,22% à 6,64 euros. Le groupe de distribution a indiqué que des repreneurs s'étaient manifestés pour "certains" des 65 magasins intégrés dont il a annoncé fin 2018 vouloir se séparer.

Vos commentaires