La Bourse de Paris ouvre en hausse de 0,69%

La Bourse de Paris ouvre en hausse de 0,69%
Salle de marché de Saxo Bank à Paris, le 7 juillet 2018 ERIC PIERMONT

La Bourse de Paris a ouvert en hausse mardi (+0,69%), se redressant grâce à la perspective de réductions fiscales en Chine, tout en restant sur ses gardes avant le vote du Parlement britannique sur le Brexit.

A 09H36, l'indice CAC 40 prenait 32,98 points à 4.795,73 points. La veille, l'indice avait fini en baisse pour la troisième séance d'affilée (-0,39%).

"Le rebond de l'Asie entraîne" les indices européens, a souligné Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

La bonne orientation des places asiatiques s'explique par la perspective d'un geste du gouvernement chinois qui semble prêt à "prendre de nouvelles mesures dans les semaines qui viennent (...) sous la forme de réductions d'impôts pour adoucir les effets du ralentissement", a estimé Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Cette nouvelle positive venue d'Asie allégeait l'atmosphère sur des marchés européens par ailleurs préoccupés par la situation britannique.

"Le vote au Parlement britannique constitue la principale attraction du jour, après la clôture européenne ce soir", a noté M. Le Liboux. Même si, a-t-il ajouté, "il n'y a pas vraiment de suspense sur son issue".

"Il sera toujours possible de commenter les conséquences d'un rejet plus ou moins massif du plan de sortie proposé par Theresa May, mais le fait est que l'absence de visibilité sera toujours la principale certitude après ce vote", a-t-il complété.

Le sort du Brexit est suspendu au vote mardi des députés britanniques, qui se prononceront dans la soirée sur l'accord de divorce conclu avec Bruxelles. Si les députés votent le texte, le Brexit sera effectif le 29 mars à 23H00 GMT. Mais dans l'éventualité, jugée plus que probable, d'un rejet, le pays entrera "en territoire inconnu", a prévenu la Première ministre Theresa May.

Les investisseurs suivront également dans l'après-midi un discours du président de la BCE Mario Draghi devant le Parlement européen.

Sur le terrain des valeurs, la quasi intégralité du CAC 40 évoluait dans le vert, secteur technologique en tête avec une hausse de 2,96% à 90,30 euros de Capgemini, suivi par STMicroelectronics (+2,39% à 12,45 euros).

Peugeot gagnait 1,72% à 20,72 euros après avoir enregistré des ventes mondiales record en 2018, à 3,88 millions de véhicules (+6,8%), grâce à l'intégration des marques Opel et Vauxhall qui a compensé la perte du marché iranien et la chute des livraisons en Chine.

Renault montait de 1,32% à 56,84 euros. Le tribunal de Tokyo a rejeté mardi la demande de libération sous caution de Carlos Ghosn, nouvelle tentative infructueuse des avocats du PDG du groupe, détenu au Japon pour des malversations financières présumées.

Vos commentaires