En ce moment
 

La Bourse de Paris ouvre en léger repli (-0,39%)

La Bourse de Paris ouvre en léger repli (-0,39%)
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris manquait de catalyseur mercredi matin (-0,37%), les investisseurs étant accaparés par moult résultats d'entreprises et l'entrée inopinée de l'Etat néerlandais au capital d'Air France-KLM en attendant du nouveau sur les négociations commerciales sino-américaines.

A 09H55, l'indice perdait 19,19 points à 5.219,39 points. La veille, la cote parisienne avait fini en légère hausse de 0,13%.

"Les principales thématiques qui agitent les marchés depuis des mois connaissent des développements divers jour après jour", note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

L'hyptohèse d'un report du Brexit "a gagné du terrain" et, par ailleurs, le patron de la banque centrale américaine (la Fed) "Jerome Powell a justifié la nécessité que la Fed fasse preuve de patience" avant toute décision sur les taux en raison des perspectives d'inflation, souligne l'analyste.

Sur le dossier commercial entre Washington et Pékin, "les investisseurs sont dans le flou sur l'état réel des négociations et donc sur la capacité des deux capitales à parvenir à un accord", poursuit-il.

L'optimisme affiché dans les deux camps sur leurs discussions commerciales avait aidé à soutenir les marchés boursiers en début de semaine.

Jerome Powell devait prononcer dans la journée la deuxième partie de son discours semestriel de politique monétaire devant la Commission des affaires financières de la Chambre des représentants.

Donald Trump devait, quant à lui, retrouver mercredi soir à Hanoï le dirigeant nord-coréen Kim Jong auquel il a prédit un avenir radieux si son pays s'engage sur la voie de la dénucléarisation.

De son côté, la Première ministre britannique Theresa May soumet mercredi au vote des députés une motion pour prolonger les pourparlers avec Bruxelles sur un accord de Brexit, tout en leur proposant un mécanisme de report de la date du divorce (prévue le 29 mars) en cas d'échec des discussions.

En zone euro, les investisseurs devaient surveiller la confiance des consommateurs (février) et les prêts au secteur privé (janvier) et les commandes industrielles pour décembre attendues aux Etats-Unis.

Air France-KLM plongeait de 11,31% à 11,29 euros après la prise de participation inopinée de l'Etat néerlandais à hauteur de 12,68% dans Air France-KLM.

Suez avançait de 1,92% à 11,69 euros au vu de bénéfices qui ont fortement progressé l'an dernier, et d'une nouvelle année de croissance attendue en 2019.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires