En ce moment
 
 

La Bourse de Paris patiente prudemment en attendant la Fed (-0,26%)

La Bourse de Paris patiente prudemment en attendant la Fed (-0,26%)
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris a ouvert en léger recul mercredi (-0,26%), la prudence étant de mise avant d'en savoir plus sur les intentions de la Fed avec l'audition de son patron devant les parlementaires américains.

A 09H10, l'indice CAC 40 perdait 14,44 points à 5.557,66 points. La veille, il avait fini en baisse de 0,31%.

"La journée sera suspendue au discours de Powell, les marchés veulent désormais avoir des indications claires" et des perspectives précises, a observé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"L'espoir quant à une prochaine baisse des taux semble ne plus être le catalyseur suffisant pour soutenir les marchés qui en demandent davantage. La possibilité d'une non-action commence à affleurer et avec elle les craintes de devoir rétribuer l'excès d'optimisme qui règne depuis plusieurs semaines", a-t-il complété.

"Une part essentielle de la hausse de juin et début juillet s'est faite sur l'espoir d'une baisse des taux directeurs par la Fed à sa réunion de juillet et peut-être aussi après, selon David Madden, un analyste de CMC Markets. Mais à la lumière du dernier rapport sur l'emploi" publié vendredi et plus dynamique qu'attendu, "les investisseurs sont moins optimistes".

Tout le monde sera donc focalisé sur le patron de la Fed "à la recherche du moindre indices au sujet de la future politique monétaire", selon lui.

La Fed sera d'autant plus la star du jour que, outre l'audition de M. Powell, les minutes de la dernière réunion du 19 juin seront publiées.

La reprise des entretiens entre Washington et Pékin offrait pour sa part un peu de soutien à la cote. Le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin se sont entretenus mardi avec leurs homologues chinois pour tenter de sortir de l'impasse de leur conflit commercial.

Du côté des indicateurs, l'inflation chinoise est restée à un niveau élevé en juin mais stable par rapport au mois dernier, selon des statistiques officielles publiées mercredi.

En France, la production industrielle a fortement augmenté au mois de mai, grâce notamment à de bons résultats dans la chimie, la pharmacie et les matériels de transport.

La journée verra aussi Bruxelles présenter les prévisions économiques de l'Union européenne.

En matière de valeurs, Air France-KLM continuait à pâtir (-1% à 8,53 euros) de la décision de l'annonce d'une "écocontribution" sur les billets d'avion.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires