En ce moment
 

La Bourse de Paris confirme son optimisme

La Bourse de Paris confirme son optimisme
La Bourse de Paris confirme son optimismeERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris confortait ses gains (+0,49%) mercredi matin, dans le sillage du rebond enregistré la veille par les Bourses européennes et américaine, et à l'orée d'une séance qui s'annonce riche en actualités.

A 09H54, l'indice CAC 40 progressait de 25,27 points à 5.198,32 points. La veille, il avait fini en nette hausse de 1,53%.

"Nous sommes face à un rebond technique qui est alimenté par les bons résultats d'entreprises du côté américain, notamment dans le secteur bancaire avec Goldman Sachs qui a annoncé hier un troisième trimestre excellent", a souligné dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Mais "les marchés restent fragiles et peuvent de nouveau chuter à tout moment si le risque politique s'accroît de nouveau", a-t-il poursuivi, jugeant que "le seul espoir des investisseurs pour les prochaines séances" était "d'avoir des résultats d'entreprises de bonne facture qui permettront aux indices de regagner un peu le terrain perdu pendant la phase de correction".

"Les investisseurs vont devoir rester vigilants dans une séance riche en événements de nature à faire bouger le marché", a souligné pour sa part Jasper Lawler, analyste pour London Capital Group.

Ce mercredi, la Britannique Theresa May retrouve ses collègues européens en plein blocage des négociations sur le Brexit pour un sommet où, sauf surprise, Londres et l'UE en seront réduits à constater leurs divergences persistantes à six mois de leur divorce.

La Première ministre est attendue en début de soirée à Bruxelles pour une courte intervention devant les dirigeants de l'UE, avant que ces derniers ne se retrouvent entre eux pour un dîner à 27.

Le marché devra aussi composer avec les chiffres de l'inflation du Royaume-Uni et de la zone euro pour le mois de septembre, de nouveaux résultats d'entreprises américaines ainsi que la publication des dernières minutes de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis pour septembre complèteront l'agenda.

- L'automobile à la peine -

Sur le front des valeurs, le secteur automobile accusait le coup, après avoir bien progressé mardi, dans le sillage d'une chute de 23,5% du marché automobile européen en septembre après une envolée en août.

Peugeot reculait de 1,06% à 21,42 euros alors que PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall) a enregistré une baisse de ses immatriculations de 7,7% en septembre, tout en prenant la première place devant Volkswagen.

Renault baissait de 1,84% à 70,05 euros après que ses immatriculations ont chuté de 27%. Valeo cédait de son côté 2,39% à 32,20 euros, Faurecia 1,69% à 45,26 euros et Michelin 1,34% à 99,60 euros.

Danone figurait en queue du CAC 40 (-3,01% à 63,08 euros), pénalisé par une chute de 4,4% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre 2018, à 6,2 milliards d'euros.

A l'inverse, STMicroelectronics prenait 5,44% à 15,62 euros, galvanisé par le rebond du secteur technologique à Wall Street la veille. Soitec s'appréciait pour sa part de 4,24% à 62,65 euros.

BNP Paribas gagnait à l'inverse 0,53% à 49,99 euros. Jean Lemierre, le président du premier groupe bancaire français et européen, a annoncé mardi l'annulation de sa participation au sommet économique saoudien.

Altarea Cogedim ne profitait guère (+0,10% à 193,80 euros) d'une chiffre d'affaires en augmentation de 19% au troisième trimestre sur un an, confirmant son dynamisme dans les logements, sa principale branche, mais subissant un repli dans le commerce.

Visiativ montait de 9,40% à 14,20 euros grâce à un léger relèvement de sa prévision de chiffre d'affaires pour l'exercice en cours, à l'issue d'un solide troisième trimestre.

GL Events progressait de 3,43% à 19,30 euros après que la société a confirmé mardi ses prévisions pour l'année en cours, grâce au dynamisme de sa division spécialisée dans l'organisation de manifestations sportives qui compense l'atonie de ses autres métiers.

Haulotte Group montait de 2,75% à 11,20 euros après avoir annoncé mardi une hausse de 14% de ses ventes sur les neuf premiers mois de l'année, à 413,9 millions d'euros, soutenues notamment par la zone Europe.

Casino prenait 1,57% à 40,85 euros. Cdiscount, la filiale e-commerce du groupe, a repris le vendeur en ligne de pneumatiques 1001Pneus pour 500.000 euros.

Neoen, pour son premier jour de cotation à la Bourse de Paris, gagnait 4,24% à 17,20 euros. Le producteur d'énergies renouvelables a annoncé avoir levé 628 millions d'euros, le prix de l'action à l'introduction étant de 16,50 euros, soit dans le bas de la fourchette qu'il avait établie.

  1. Euronext CAC 40

Vos commentaires