En ce moment
 
 

La Bourse de Paris ouvre en net recul, des entreprises US ont déçu

La Bourse de Paris ouvre en net recul, des entreprises US ont déçu
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris démarrait en repli jeudi (-0,51%), inquiète d'un nouvel enlisement des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis et déçue par des résultats d'entreprises américaines en demi-teinte.

A 09H30, l'indice CAC 40 cédait 28,60 points à 5.543,11 points. La veille, il avait lâché 0,76%.

La guerre commerciale sino-américaine s'est réinvitée dans l'actualité après des déclarations de Donald Trump mardi soir laissant entendre qu'un accord n'était pas prévu pour tout de suite. Et des informations de presse indiquant que les négociations étaient à nouveau au point mort confirmaient ce sentiment jeudi.

Outre-Atlantique, certaines publications de résultats d'entreprises ont par ailleurs déçu, à l'image de Netflix qui a reconnu avoir attiré beaucoup moins de nouveaux abonnés que prévu au deuxième trimestre.

"Les résultats trimestriels n’étaient pas toujours à la hauteur des attentes même si, objectivement, il n'y a pas eu d’accident de parcours dévoilé", note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Et si les grandes banques américaines ont publié des résultats plutôt bons, elles ont mis en garde quant à une réduction de leurs marges avec la probable baisse des taux s'intérêt de la Réserve fédérale américaine (Fed) à la fin du mois.

Dans son Livre Beige, un rapport de conjoncture, la Fed a noté que l'activité économique aux Etats-Unis a continué de progresser à un rythme "modeste" ces deux derniers mois, mais que les incertitudes commerciales continuent de peser sur les décisions des entreprises.

En terme de valeurs, Alstom perdait 1,03% à 37,41 euros. Le constructeur ferroviaire a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 2% à 2,1 milliards d'euros au premier trimestre et confirmé ses perspectives pour les années à venir.

Ubisoft était bien dans le vert (+4,12% à 76,40 euros) grâce à un chiffre d'affaires certes en baisse de 9% au premier trimestre à 363 millions d'euros, mais largement supérieur aux objectifs.

EssilorLuxottica était en petite hausse de 0,26% à 116,85 euros, après avoir annoncé son intention de racheter le distributeur néerlandais GrandVision pour 7,1 milliards d'euros.

Le groupe de spiritueux Rémy Cointreau perdait 1,17% à 127,20 euros en raison de la stagnation de ses ventes au premier trimestre, principalement due à la réorganisation de son réseau de distribution en Europe.

Soitec lâchait 1,90% à 95,75 euros en dépit d'un chiffre d'affaires en hausse de 30% au premier trimestre et de prévisions de croissance maintenues.

Vinci perdait 0,60% à 92,96 euros malgré la signature d'un contrat de 270 millions d'euros pour la construction et l'élaboration d'un réservoir de gaz au Canada.

Enfin, la baisse des cours du pétrole pour la troisième journée consécutive mercredi pénalisait Total (-0,64% à 48,28 euros) et TechnipFMC (-1,22% à 21,83 euros).

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires