En ce moment
 
 

La Bourse de Paris recule, affectée par les questions sur la croissance mondiale

La Bourse de Paris recule, affectée par les questions sur la croissance mondiale
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris a débuté la séance de mardi en recul, les questions autour de la croissance mondiale et l'attente de la réouverture de Wall Street générant de la prudence parmi les investisseurs.

A 09H26, l'indice CAC 40 perdait 0,30% (-14,72 points) à 4.853,06 points. La veille, l'indice avait reflué de 0,17%.

"Les marchés américains étaient fermés hier en raison de la date anniversaire de la naissance du révérend Martin Luther King. En Europe, les indices ont végété toute la journée" avant de clôturer en légère baisse et "la prudence va faire son retour ce matin à l'ouverture en Europe", a estimé Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

"Les craintes au sujet de la croissance mondiale perdurent", a également souligné David Madden, un analyste de CMC Markets.

Entre de nouvelles prévisions du FMI montrant que l'économie reste solide mais s'essouffle plus vite que prévu et un ralentissement de la croissance chinoise tout au long de 2018, pour atteindre son plus faible niveau en 28 ans sur l'ensemble de l'année, les investisseurs ont eu matière à réflexion lundi et ces données continuaient à susciter des inquiétudes.

En outre, "le Brexit reste un processus hors de contrôle à ce stade", a complété M. Le Liboux rappelant que "le +shutdown+ est toujours en vigueur aux Etats-Unis".

Les évolutions du Brexit continueront à être suivies de près alors que la Première ministre britannique Theresa May a annoncé qu'elle allait retourner discuter avec Bruxelles pour sauver son accord de Brexit rejeté par les députés, sans proposer de plan alternatif.

Côté américain, les États-Unis entrent mardi dans leur deuxième mois de "shutdown", la fermeture partielle des administrations faute de financement du Congrès, avec un mince espoir de sortir de cette crise historique qui pèse sur l'économie et le moral des Américains.

Du côté des valeurs, Getlink, l'exploitant du Tunnel sous la Manche, prenait 0,48% à 12,48 euros, soutenu par un nouveau chiffre d'affaires record en 2018 à 1,079 milliard d'euros.

Le fabricant français de matériaux de semi-conducteurs Soitec bondissait de 4,13% à 65,60 euros, dynamisé par l'envol de son chiffre d'affaires de 53,7% au troisième trimestre.

En revanche, Rémy Cointreau reculait de 0,97% à 102,30 euros malgré une hausse significative de son chiffre d'affaires au troisième trimestre grâce notamment à une accélération des ventes de cognac.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires