En ce moment
 

La Bourse de Paris hésitante avant les chiffres de l'emploi américain

La Bourse de Paris hésitante avant les chiffres de l'emploi américain
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris peinait à accrocher un cap (+0,09%) vendredi matin, les investisseurs temporisant au début d'une séance qui sera marquée par le rapport mensuel sur l'emploi aux États-Unis, tout en gardant un œil sur le Brexit et les négociations commerciales sino-américaines.

A 09H38, l'indice CAC 40 gagnait 5,04 points à 5.468,84 points. La veille, il avait fini proche de l'équilibre (-0,09%).

Le marché devrait scruter de près, ce vendredi, la publication du rapport mensuel sur l'emploi aux États-Unis.

Les analystes s'attendent à un rebond des embauches après le très mauvais score de février, misant sur 170.000 nouvelles embauches contre seulement 20.000 le mois d'avant.

Les négociations commerciales sino-américaines, qui se poursuivent ce vendredi, devraient également rester dans le viseur.

Le président américain Donald Trump s'est voulu résolument optimiste jeudi sur un accord pour mettre fin à neuf mois de guerre commerciale entre Washington et Pékin, tandis que son homologue chinois Xi Jinping a appelé à une conclusion rapide des négociations.

Concernant l'autre dossier clé du moment, le Brexit, le gouvernement conservateur britannique et l'opposition travailliste ont poursuivi leurs discussions jeudi pour tenter d'éviter une sortie de l'Union européenne sans accord, ce qu'a également espéré la chancelière allemande Angela Merkel, en visite en Irlande.

De son côté, le président du Conseil européen Donald Tusk va soumettre vendredi aux Etats membres de l'UE le scénario d'un report "flexible" du Brexit allant jusqu'à 12 mois, a indiqué à l'AFP un haut responsable européen confirmant des informations de presse.

En matière d'indicateurs, le déficit commercial français s'est réduit de 0,2 milliard d'euros en février pour atteindre 4 milliards d'euros, en raison d'une hausse des exportations, portée notamment par d'importantes livraisons de bateaux et de navires, ont annoncé les douanes vendredi.

La production industrielle allemande a pour sa part rebondi de 0,7% sur un mois en février, dopée par le secteur de la construction.

Aux États-Unis, le crédit à la consommation pour le même mois est également à l'agenda.

En matière de valeurs, SES profitait (+5,22% à 15,13 euros) de l'annonce, jeudi, du lancement réussi de quatre satellites O3b en orbite terrestre moyenne (MEO) par Arianespace, depuis le Centre spatial guyanais de Kourou, selon un communiqué du groupe.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires