En ce moment
 
 

La Bourse de Paris hésitante avant la BCE et les résultats d'entreprises

La Bourse de Paris hésitante avant la BCE et les résultats d'entreprises
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

La Bourse de Paris hésitait sur la marche à suivre lundi matin, grignotant 0,06%, les investisseurs continuant à privilégier l'attentisme avant la réunion de la Banque centrale européenne jeudi alors que les publications d'entreprises vont s'intensifier dans les prochains jours.

A 09H39, l'indice CAC 40 prenait 3,16 points à 5.555,50 points. Vendredi, il avait déjà fini stable (+0,03%).

"Trois focus majeurs vont avoir l'attention du marché cette semaine: les résultats d'entreprises, la réunion de la BCE et également la victoire hautement probable de Boris Johnson, qui va prendre la succession de Theresa May", a observé dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Le nom du prochain Premier ministre britannique, désigné par les 160.000 membres du parti conservateur, sera connu mardi. Deux candidats sont en lice pour remplacer Theresa May: le chef de la diplomatie britannique Jeremy Hunt et Boris Johnson, ancien maire de Londres et grand favori.

Concernant la BCE, dont la réunion se tient jeudi, les investisseurs se demandent si elle "va assouplir sa politique (monétaire) ce mois-ci ou attendre septembre", a souligné Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Les tensions dans le Golfe invitaient également les investisseurs à la prudence. L'Iran a prévenu dimanche que le sort du pétrolier battant pavillon britannique qu'il a arraisonné dépendrait de la bonne collaboration de l'équipage à l'enquête, alors que Londres a récusé la version iranienne de l'incident survenu deux jours auparavant dans le stratégique détroit d'Ormuz.

La Chine a par ailleurs annoncé samedi son intention d'ouvrir plus largement son secteur financier aux investissements étrangers, dès 2020, un geste de bonne volonté à l'égard de Washington au vu du conflit commercial qui les oppose et a précipité sa croissance à un plancher depuis 27 ans.

En matière de valeurs, Derichebourg montait de 1,79% à 3,41 euros. La Banque européenne d'investissement (BEI), bras financier de l'Union européenne (UE), a prêté 130 millions d'euros au spécialiste français du recyclage, effectuant ainsi sa première opération de ce type dans le secteur.

Casino se repliait de 0,40% à 32,36 euros, sans profiter de l'annonce de la cession de sa filiale Vindémia, présente dans l'océan Indien, au distributeur GBH pour 219 millions d'euros.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires