En ce moment
 

La Bourse de Paris prend de la hauteur à la mi-journée

La Bourse de Paris prend de la hauteur à la mi-journée
La Bourse de Paris prend de la hauteur ERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris prenait des couleurs jeudi à la mi-journée (+0,75%), les craintes des investisseurs au sujet des relations commerciales ayant laissé la place à un certain optimisme.

A 13H25 (11H25 GMT), l'indice CAC 40 prenait 40,46 points à 5.434,20 points dans un volume d'échanges de 1,3 milliard d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,56%.

Après avoir ouvert proche de l'équilibre, la cote parisienne a directement opté pour le vert et progressivement gagné du terrain.

La Bourse de New York s'orientait vers une ouverture en petite hausse.

Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donne sa tendance, prenait 0,19%. Celui de l'indice élargi S&P 500 montait de 0,13%, tandis que celui du Nasdaq, à dominante technologique, gagnait 0,18%.

"La dynamique de tendance haussière semble solide", a estimé Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finances.

"A regarder les marchés depuis le début de semaine et le flegme apparent qu'ils affichent, il semble inconcevable d'imaginer que le ton est monté d'un cran entre les Etats-Unis et la Chine", a-t-il détaillé.

Washington a annoncé mardi une taxe de 10% sur 200 milliards de dollars de biens chinois importés. Quelques heures plus tard, Pékin a répliqué avec une taxe supplémentaire sur 60 milliards de dollars de produits américains importés.

Toutefois, "les investisseurs semblent soulagés de la tournure prise", jugeant que ces nouveaux droits de douane "auront un impact direct limité sur l'économie", a commenté M. Pichard.

La thématique commerciale devrait néanmoins continuer à dominer l'actualité.

Il reste plusieurs inconnues, ont souligné les analystes du courtier Aurel BGC. "Les Chinois vont-ils reprendre immédiatement les négociations avec l'administration américaine ou vont-ils préférer attendre les résultats des élections" de mi-mandat?, se sont-ils notamment interrogés.

- Equipementiers automobiles recherchés -

Dans ce contexte dominé par la géopolitique, les investisseurs vont également suivre de près les négociations sur le Brexit, qui entrent dans leur dernière ligne droite jeudi.

Du côté des indicateurs, les ventes au détail au Royaume-Uni ont progressé de 0,3% en août sur un mois, ralentissant le rythme par rapport à juillet.

Dans l'après-midi, les investisseurs prendront connaissance de l'activité de la région de Philadelphie et des demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis.

En matière de valeurs, le secteur bancaire était, comme la veille, recherché. BNP Paribas prenait 1,62% à 53,82 euros, Société Générale 1,88% à 37,86 euros et Crédit Agricole 2,21% à 12,97 euros.

Les équipementiers automobiles, qui ont récemment souffert, était également bien orientés. Valeo gagnait 3,57% à 40,67 euros, Faurecia 2,54% à 55,00 euros et Plastic Omnium 2,42% à 34,29 euros.

Les valeurs technologiques évoluaient aussi dans le vert, à l'image de STMicroelectronics (+2,58% à 16,10 euros) et de Soitec (+1,75% à 66,95 euros).

Casino était affecté (-2,63% à 37,33 euros) par une baisse de son objectif de cours par Goldman Sachs.

De même, Icade était pénalisé (-2,16% à 79,35 euros) par un abaissement de sa recommandation à "sous-performance" contre "neutre" auparavant par Exane BNP Paribas.

  1. Euronext CAC 40

Vos commentaires