En ce moment
 
 

La Bourse de Paris reste bien orientée (+0,64%) après les nominations européennes

La Bourse de Paris reste bien orientée (+0,64%) après les nominations européennes
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

paris

La Bourse de Paris restait bien orientée (+0,64%) mercredi à la mi-journée, accueillant favorablement les nouvelles nominations européennes, à commencer par celle de Christine Lagarde à la tête de la BCE.

A 15H00 (13H00 GMT), l'indice CAC 40 prenait 35,70 points à 5.612,52 points, dans un volume d'échanges de 1,1 milliard d'euros. La veille, il avait fini sur une modeste progression de 0,16%.

Wall Street s'orientait vers une ouverture en légère hausse pour une demi-séance en raison d'un jour férié. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average prenait 0,15%, l'indice élargi S&P 500 0,16% et le Nasdaq, à forte coloration technologique, 0,15%.

"Il faut se tourner vers l’Europe pour comprendre la poursuite de la hausse aujourd’hui. Christine Lagarde, dont la prise de fonction à la tête de la BCE surviendra au cours des prochains mois, sera-t-elle aussi" adepte d'une politique monétaire accommodante? Pour les marchés, "il semble que oui", a souligné Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finance.

Après 48 heures de marchandages, les dirigeants européens se sont entendus mardi sur leur casting pour diriger l'UE, qui verra deux femmes occuper pour la première fois deux postes clés: la ministre allemande Ursula von der Leyen à la Commission européenne et la Française Christine Lagarde à la BCE.

- Valeo pénalisé -

La nomination de cette dernière a propulsé mercredi les taux d'emprunt européens à dix ans à de nouveaux plus bas, les investisseurs voyant en Mme Lagarde le choix de la continuité par rapport à la politique très accommodante menée par l'actuel président de la BCE, Mario Draghi.

En matière d'indicateurs, les États-Unis ont enregistré une forte hausse de leur déficit commercial en mai, tandis que le rebond des créations d'emplois dans le privé a déçu.

Sur le front des valeurs, Valeo était pénalisé (-3,27% à 26,29 euros) par un abaissement de sa recommandation à "sous-performer" contre "neutre" auparavant par MainFirst Bank AG. Invest Securities a par ailleurs abaissé son objectif de cours sur le titre, le faisant passer de 36 euros à 31 euros.

Thales montait de 1,49% à 108,85 euros tandis que le groupe franco-italien Thales Alenia Space, société conjointe entre le français Thales et l'italien Leonardo, a annoncé mardi avoir remporté un contrat en Indonésie pour livrer un satellite de télécommunication destiné à améliorer la couverture numérique du pays.

Toupargel déclinait de 2,52% à 0,82 euro alors que la période d'observation du distributeur à domicile de produits alimentaires, en procédure de sauvegarde, a été prolongée mardi de six mois jusqu'en février 2020.

  1. Euronext CAC40

Vos commentaires