En ce moment
 
 

La Bourse de Paris termine quasi à l'équilibre face à des résultats d'entreprises

La Bourse de Paris termine quasi à l'équilibre face à des résultats d'entreprises
Salle de contrôle d'Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, à La Défense, le 27 avril 2018ERIC PIERMONT

A découvrir

La Bourse de Paris a terminé quasi à l'équilibre mercredi (-0,08%), les investisseurs ayant une série de résultats d'entreprises à digérer et semblant finalement peu affectés par la perspective probable d'un nouveau report du Brexit.

L'indice CAC 40 a perdu 4,25 points pour finir à 5.653,44 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,1 milliards d'euros. La veille, il avait fini en petite hausse de 0,17%.

La cote parisienne a évolué dans le rouge une grande partie de la séance avant de regagner l'équilibre un peu avant la clôture.

"Ce sont des événements microéconomiques qui ont influé sur la tendance", a commenté auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, gérant actions à Dôm Finance. "Ce qui a fait baisser la tendance principalement, ce sont des prises de bénéfices sur les valeurs technologiques, à la suite notamment d'un avertissement sur résultats de Texas Instruments."

Le fabricant américain de composants électroniques a annoncé des résultats inférieurs aux attentes sur fond de tensions commerciales.

En revanche, l'annonce d'un éventuel troisième report du Brexit n'a pas "fait baisser la tendance", a affirmé M. Larrouturou, car cela "ne remet pas en cause" le principe d'un Brexit avec un accord de divorce.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a réussi mardi soir à faire approuver par la Chambre des communes le principe du nouvel accord de sortie qu'il a conclu avec Bruxelles, mais les députés ont refusé le calendrier à marche forcée qu'il voulait leur imposer pour se prononcer d'ici à jeudi sur un texte de 110 pages.

Boris Johnson a en conséquence annoncé qu'il suspendait l'examen de l'accord par le Parlement jusqu'à ce que l'Union européenne prenne une décision sur un report de la date du divorce, fixée en principe au 31 octobre.

Bic a pris 1,94% à 63,10 euros, fort d'un bénéfice net en hausse de 17% au troisième trimestre, malgré un environnement toujours difficile.

Peugeot SA a gagné 3,24% à 24,82 euros, bénéficiant d'un chiffre d'affaires en hausse de 1% au troisième trimestre, à 15,6 milliards d'euros, malgré un recul de ses livraisons mondiales de 5,9%.

Carrefour a terminé en hausse de 1,28% à 15,80 euros, profitant d'un chiffre d'affaires de près de 20 milliards d'euros au troisième trimestre.

Casino a suivi la même tendance (+1,10% à 44,31 euros) après l'annonce mardi soir d'une importante opération lui permettant de repousser l'échéance de sa dette. Au lendemain de cette annonce, l'agence Moody's a abaissé d'un cran la note de Casino à "B2" tandis que S&P a levé sa "surveillance négative".

Ingenico s'est apprécié de 2,21% à 93,60 euros, soutenu par un chiffre d'affaires qui a bondi de 28% à 880 millions d'euros au troisième trimestre, grâce à l'intégration de deux nouvelles sociétés et à une croissance organique de 10%.

En revanche, Airbus a reculé de 1,40% à 120,16 euros. L'agence Fitch a indiqué mardi qu'elle pourrait relever la note de l'avionneur européen, qui devrait profiter d'une amélioration de sa situation financière au cours des années à venir.

  1. Eur
  2. onext CAC40

Vos commentaires