En ce moment
 
 

La FWA invite les jeunes qui manifestent pour le climat à la ferme

evenement

(Belga) L'agriculture est trop souvent et injustement ciblée dans le débat climatique, déplore la Fédération Wallonne de l'Agriculture (FWA) dans L'Avenir samedi. La présidente de la fédération, Marianne Streel, invite les jeunes qui manifestent pour le climat à venir en discuter à la ferme le 10 avril prochain lors d'une action baptisée "Chauds pour discuter d'agriculture".

"Comme d'autres secteurs, nous avons un impact sur le réchauffement climatique. Mais nous sommes aussi des victimes de ce changement climatique et une partie de la solution", estime Mme Streel. "Contrairement à ce que certains essaient de faire croire, il n'y a pas d'agriculteur qui se lève le matin avec l'idée de maltraiter ses animaux, de tuer la population qui vit autour de ses champs ou de produire de l'alimentation qui va vous faire mourir à petit feu", poursuit-elle. C'est pour cela que les agriculteurs veulent "rencontrer les jeunes, discuter avec eux, leur expliquer comment on travaille et leur montrer l'impact réel de notre activité", ajoute Mme Streel. Le 10 avril, dit-elle au nom de la FWA, venez constater vous-mêmes à la ferme la manière dont travaillent les agriculteurs et quels efforts ils fournissent pour le climat et l'environnement. "Alors, oui, l'agriculture est cause de changement climatique, comme toute activité humaine, et on doit tous aller vers plus de durabilité encore. Mais vouloir casser les modèles existants, c'est avoir les idées courtes et ne fonctionner que par slogan. "Nous en agriculture, nous sommes vraiment durables: nous allions le développement économique, l'aspect social, l'environnement avec des normes parmi les plus sévères au monde. Et s'y ajoutent maintenant - et c'est normal - des mesures pour la lutte contre le réchauffement climatique. Sur cet aspect aussi nous voulons expliquer que nous sommes acteurs". (Belga)

Vos commentaires