La loi respectée malgré davantage de vols de nuit à Brussels Airport, selon le médiateur

La loi respectée malgré davantage de vols de nuit à Brussels Airport, selon le médiateur

(Belga) Sur l'ensemble de 2018, il y a eu environ 17.500 vols de nuit à Brussels Airport. Bien que ce nombre soit supérieur au nombre légal de créneaux nocturnes qui peuvent être attribués légalement, la législation a tout de même été respectée, indique le service de médiation de l'aéroport sur sa page Facebook.

Par cette publication, le médiateur entend anticiper les discussions qui reviennent chaque année sur le nombre de vols de nuit à l'aéroport bruxellois et sur le (non-)respect de la législation. Celle-ci "a été totalement respectée", souligne-t-il ainsi. "Le plafond des créneaux horaires de nuit tel qu'octroyé pour l'année 2018 aura bien été respecté par le coordinateur des créneaux, qui n'aura attribué que maximum 16.000 créneaux de nuit", détaille-t-il encore. Pourtant, le nombre réel de vols de nuit (entre 23h00 et 05h59) est d'environ 17.500 pour l'ensemble de 2018, ajoute le service de médiation dans un courrier envoyé au ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR). Un total supérieur au maximum de 16.000 créneaux horaires nocturnes prévus par la législation fédérale, dont maximum 5.000 pour des décollages. La différence s'explique par des vols avec créneaux de jour qui ont opéré de nuit à la suite de retards, à condition que ce soit non intentionnel et non répétitif, un nombre important de vols à statut militaire ou diplomatique ou encore un nombre conséquent de vols d'hélicoptère, liste le médiateur. Avec tous ces vols mis de côté, la législation est donc respectée. Cela n'empêche toutefois pas la tendance haussière en la matière de se confirmer à Brussels Airport ces dernières années. En 2017, on avait ainsi comptabilisé 16.827 mouvements de nuit. Et, d'après le site d'informations bruxellois Bruzz, 17.500 est même le chiffre le plus élevé depuis 2009, lorsqu'a été mis en place le plafond légal actuel. (Belga)

Vos commentaires