En ce moment
 

Lactalis: étonnamment peu de salmonelloses hors de France

Lactalis: étonnamment peu de salmonelloses hors de France
Le logo du groupe Lactalis à LavalJEAN-FRANCOIS MONIER
alimentation, Maladie

La contamination par la salmonelle d'une usine française de lait infantile du groupe Lactalis a suscité étonnamment peu de signalements de salmonelloses ailleurs qu'en France, a souligné mercredi une responsable des autorités sanitaires françaises, estimant que certains cas avaient pu passer inaperçus.

"Les lots de lait rappelés ont été exportés je crois dans plus de 85 pays", a déclaré une médecin épidémiologiste de Santé publique France, Nathalie Jourdan-Da Silva, devant une commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur cette affaire.

"À notre connaissance il y a eu deux cas [de salmonellose chez des bébés] confirmés en Espagne, et un cas en Grèce. On peut s'étonner, avec 38 cas en France", a-t-elle ajouté.

Elle a laissé entendre que des cas de cette maladie avaient pu ne pas être reliés aux produits Lactalis.

"Les systèmes de surveillance pouvant être différents d'un pays à l'autre sur des infections alimentaires, la France a un système très performant (...) ce qui n'est pas le cas de tous les autres pays. C'est des questions, après, de priorités, de moyens", a explique Mme Jourdan-Da Silva.

Les cas espagnols et grec avaient été révélés dans la revue médicale Eurosurveillance le 12 janvier, plus d'un mois après le déclenchement de l'alerte en France le 1er décembre.

Tous les bébés atteints de la maladie se portent aujourd'hui bien, dans les trois pays, d'après Mme Jourdan-Da Silva.

La commission d'enquête sur Lactalis, qui a d'abord entendu le président de l'association des victimes puis des fonctionnaires, a répété qu'elle souhaitait entendre le PDG de Lactalis, Emmanuel Besnier, à une date qui reste à définir.

"Nous auditionnerons bien M. Besnier" ainsi que trois dirigeants de la grande distribution, "à savoir Michel-Édouard Leclerc, Alexandre Bompard" (PDG de Carrefour) "et Régis Degelcke pour Auchan", a indiqué le président de la Commission d'enquête, le député du Nord Christian Hutin.

Vos commentaires