En ce moment
 
 

Le budget consacré au métro de New York plus que doublé

(Belga) La régie des transports publics de New York, la MTA, a annoncé lundi qu'elle prévoyait de consacrer 37,3 milliards de dollars au métro de la ville sur cinq ans, soit plus du double du précédent budget quinquennal.

Selon les derniers documents publiés par la régie, le budget quinquennal 2015-2019 s'élevait à 15,2 milliards de dollars. La MTA (Metropolitan Transportation Authority) va notamment faire des travaux de signalisation, dont une bonne partie de l'infrastructure date d'avant la Seconde guerre mondiale le premier poste budgétaire du nouveau plan quinquennal 2020-2024, leur consacrant 7,1 milliards de dollars (contre 2,7 sur la période précédente). Considérée comme une priorité absolue depuis de nombreuses années pour espérer améliorer le fonctionnement du métro, la MTA remplace progressivement le système de signalisation historique, l'ABS, qui ne parvient pas à établir où une rame se situe exactement, par le CBTC, beaucoup plus précis et permettant de faire circuler plus de trains. La régie a également prévu 6,1 milliards de dollars pour l'achat de nouveaux wagons, 1.900 au total contre 460 dans le cadre du plan actuel. Ces nouvelles voitures seront équipées de la technologie nécessaire à l'utilisation du nouveau système de signalisation. La MTA, qui est contrôlée dans les faits par le gouverneur de l'Etat de New York et non par le maire ou la ville, va aussi relancer la deuxième phase du "Second Avenue Subway", le prolongement d'une ligne au nord-est de Manhattan (la Q). Après des décennies de tergiversations, trois premières stations avaient été inaugurées début 2017. La MTA prévoit maintenant de lancer la construction des trois suivantes, qui prolongeront la ligne jusqu'à Harlem. L'ouverture de nouvelles stations est très rare dans le métro de New York, qui en compte déjà 472, un record mondial. Le métro de New York souffre de sous-investissement chronique depuis les grandes crises budgétaires des années 70. Il est, en outre, l'objet d'un bras de fer entre le gouverneur, Andrew Cuomo, et le maire de New York, Bill de Blasio, qui ne veut pas investir plus que de raison dans une régie qu'il ne contrôle pas. Pour le plan quinquennal, la ville et l'Etat investiraient chacun trois milliards de dollars, le reste étant assuré par le prix acquitté par les usagers, des péages, des financements fédéraux et des emprunts obligataires. Il ne s'agit que d'une projection et le budget n'est pas encore formellement bouclé. (Belga)

Vos commentaires