En ce moment
 

Le compteur Linky "n'est pas Facebook", assure le PDG de Direct Energie

Le compteur Linky
Le cofondateur et PDG de Direct Energie, Xavier Caïtucoli, à Paris le 13 octobre 2017ERIC PIERMONT
INFORMATIQUE

Le compteur connecté Linky, qui suit précisément la consommation d'électricité de chaque foyer, "n'est pas Facebook", a assuré samedi le patron de Direct Energie, principal fournisseur alternatif d'énergie récemment épinglé par la Cnil.

"Linky ce n'est pas Facebook", réseau social mis en cause pour la sécurité des données qu'il détient, a déclaré le cofondateur et PDG de Direct Energie, Xavier Caïtucoli, à la radio France Inter.

"Linky ne permet pas de savoir à quel moment vous prenez votre douche, à quel moment vous sortez ...", a-t-il affirmé, soulignant que "la consommation à la demi-heure ne permet pas d'avoir des renseignements d'ordre privé".

Fin mars, la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) a reproché à Direct Energie de ne pas demander suffisamment clairement leur consentement à ses clients pour effectuer un suivi à la demi-heure de leur consommation, au lieu du suivi journalier.

Le compteur électrique Linky, qui transmet les relevés de consommation aux fournisseurs, fait l'objet de polémiques récurrentes, notamment sur la protection des données personnelles, certains redoutant qu'il puisse favoriser une intrusion dans la vie privée.

"Evidemment on va régler le problème avec la Cnil", a indiqué M. Caïtucoli, regrettant qu'on n'ait "pas montré les avantages" de ce compteur qui constitue, selon lui, "une formidable opportunité pour le consommateur" dans un contexte de demande croissante d'électricité.

"L'électricité est l'énergie du XXIe siècle" et "les heures super creuses, c'est grâce à Linky", a-t-il dit.

Plus de sept millions de ces compteurs numériques ont déjà été installés, mais ils sont contestés dans environ 300 villes et communes, notamment à l'initiative d'écologistes qui y voient la possibilité d'une surveillance des consommateurs.

Le géant pétrolier et gazier français Total a annoncé la semaine dernière qu'il allait racheter 74,33% de Direct Energie pour environ 1,4 milliard d'euros auprès de ses principaux actionnaires afin de devenir un poids lourd de l'électricité dans le pays.

Vos commentaires