Le conducteur wallon roule trop vite, d'après l'AWSR

Le conducteur wallon roule trop vite, d'après l'AWSR
Transports

(Belga) La vitesse moyenne sur les routes wallonnes limitées à 70 km/h était de 73,8 km/h l'an dernier, et de 57,8 km/h sur celles limitées à 50 km/h, a averti vendredi l'Agence wallonne pour la Sécurité routière, à l'entame d'une nouvelle campagne de sensibilisation.

C'est la première fois que l'AWSR mesure ainsi le "comportement vitesse", c'est-à-dire la vitesse que les conducteurs adoptent naturellement lorsque les conditions d'infrastructures présentent peu de contraintes physiques de type casse-vitesse, radars, travaux, pente forte, passage pour piéton, etc. Les routes où les mesures ont été réalisées étaient donc rectilignes et sans aménagements particuliers. Résultats: sur les routes limitées à 50 km/h, trois quarts (75%) des automobilistes étaient en infraction, et 60% sur celles limitées à 70 km/h. La majeure partie de ces dépassements étaient légers (moins de 10 km/h), mais une augmentation de la vitesse moyenne de 1 km/h entraîne une augmentation de 4% du nombre d'accidents mortels, rappelle l'Agence. Sur les routes à 90 km/h, seuls 46% des automobilistes étaient en infraction. La vitesse moyenne y était de 90 km/h pile. Mais plus de la moitié des excès enregistrés dépassaient les 10 km/h, et davantage d'infractions très lourdes (plus de 30 km/h) y ont été constatées. En outre, les vitesses constatées sont beaucoup plus élevées la nuit (+ 5 à 7 points de pourcentage par rapport au jour), avec une gravité d'accident plus de deux fois plus élevée, selon l'étude. La nouvelle campagne de l'AWSR jouera sur ce que l'entourage des conducteurs attend d'eux. Car seuls 47% des conducteurs wallons qui roulent vite disent ressentir une désapprobation de la part de leurs proches. Pourtant, 80% des Wallons ayant des amis qui roulent trop vite n'apprécient pas ce comportement. "Les proches ne s'expriment pas assez, de peur de passer pour des rabat-joie", déplore Anne Salmon, directrice de l'AWSR. Afin de donner une image de bienveillance et de plaisir à ces conseils, l'Agence utilisera l'image de Mélanie Mayné, finaliste namuroise de la saison 5 de l'émission "Le Meilleur Pâtissier", qui donne sur le site de l'AWSR (www.tousconcernes.be/campagne/vos-proches-tiennent-a-vous) sa recette pour confectionner un gâteau orné de l'inscription "stp ralentis Papa". (Belga)

Vos commentaires