En ce moment
 

Le marché automobile français stable en mai malgré un jour de moins

Le marché automobile français stable en mai malgré un jour de moins
Martin BUREAU

Le marché automobile français est resté stable en mai (+0,15% sur un an), malgré un jour ouvré de moins par rapport à mai 2017, selon des chiffres publiés vendredi par le Comité français des constructeurs automobiles (CCFA).

Les marques françaises ont fait globalement un petit peu mieux que le marché. Les immatriculations de PSA (Peugeot, Citroën, DS) ont progressé de 9,9%, grâce à l'intégration d'Opel qui était comptabilisé l'an dernier dans le giron de General Motors (GM), et celles de Renault ont augmenté de 0,7% grâce à la bonne performance de sa marque roumaine Dacia (+25,2%).

Au total, 191.703 voitures particulières neuves ont été immatriculées en France au mois de mai, qui ne comptait que 19 jours ouvrés contre 20 l'an dernier. A nombre de jours ouvrés comparables, le marché aurait affiché une nette hausse, dans le sillage des chiffres solides des mois précédents.

En cumul de janvier à mai, 935.935 voitures neuves ont été mises sur les routes, en hausse de 3,5% par rapport à la même période de l'an dernier, là aussi malgré un jour ouvré de moins. Sur ces cinq mois, la progression des marques françaises (+10,8%) a été trois fois supérieure à celle du marché.

Les immatriculations de Peugeot (+0,8%) ont affiché en mai une dynamique moins forte que les mois précédents, mais toujours meilleure que la moyenne des constructeurs grâce au succès de sa gamme de 4X4 de loisirs (SUV), notamment les modèles 3008 et 5008.

La marque aux aspirations haut de gamme DS profite de la montée en puissance de son SUV DS7 Crossback et bondit de 28,4%, dans des volumes bien plus faibles. En revanche, Citroën a reculé de 12,4%.

La marque Opel, rachetée l'an dernier à GM, a apporté au groupe PSA 7.014 immatriculations supplémentaires, même si les livraisons de la marque à l'éclair s'effritent sur un an. Le premier constructeur français a livré 59.499 voitures particulières neuves le mois dernier en France (31% de part de marché).

La marque Renault a reculé de 6,2% au mois de mai, mais la hausse de Dacia a permis au groupe français d'afficher une petite hausse. Avec 49.525 voitures immatriculées et une part de marché de 25,8%, Renault se maintient en deuxième position.

Au sein des groupes étrangers, Volkswagen poursuit sa nette domination mais ses immatriculations ont reculé le mois dernier (-7,7%) et sa part de marché a reculé de 0,8 point à 6,6%.

La marque Volkswagen (-11,2%) a tiré le groupe allemand vers le bas, tout comme Audi (-22,4%). En revanche, les livraisons des filiales Skoda (+29,8%) et Seat (+18,2%) ont affiché de fortes hausses.

Vos commentaires