France: le Mont-Saint-Michel évacué après des menaces contre les forces de l'ordre

France: le Mont-Saint-Michel évacué après des menaces contre les forces de l'ordre
Le Mont-Saint-Michel a du être évacué et fermé aux touristes le 22 avril 2018 par la gendarmerieDamien MEYER

Le Mont-Saint-Michel, l'un des sites les plus visités de France, a été évacué et fermé aux touristes par précaution dimanche matin par la gendarmerie à la recherche d'un homme qui avait proféré des menaces contre les forces de l'ordre.

L'îlot rocheux de Normandie (ouest), classé au Patrimoine mondial de l'Unesco, est dorénavant "dégagé de tout risque" et devait rouvrir au public en début d'après-midi, a indiqué à l'AFP Jean Marc Sabathé, préfet du département de La Manche.

Tôt dimanche matin, "un homme a proféré des menaces contre les forces de l'ordre", a précisé le représentant de l'Etat. "J'ai évacué le Mont par mesure de précaution car personne ne connaît les intentions réelles de cet individu. J'ai fait évacuer l'intégralité du Mont et ratisser maison par maison pour m'assurer qu'il n'y soit pas", a-t-il ajouté.

Le préfet a indiqué en milieu de journée que l'évacuation avait eu lieu dans des bonnes conditions et était terminée. "L'homme s'est mêlé aux premiers visiteurs. Il n'y a eu aucun tir, aucune arme", a-t-il poursuivi, sans jamais évoquer la piste terroriste.

Plusieurs témoins avaient signalé cet homme alors qu'il rentrait sur ce site touristique qui attire chaque année près de 2,5 millions de visiteurs.

- Surprise mais pas de panique -

"On a été évacués sans savoir trop pourquoi ce matin pendant le petit-déjeuner. On a vu beaucoup de gendarmes. Il n'y a pas eu de mouvement de panique. On était surtout surpris", a témoigné Denis Surfys, journaliste en vacances.

Xavier Bailly, administrateur de l'Abbaye qui surplombe la presqu'île, est resté confiné chez lui durant la matinée "sur ordre de la gendarmerie". "Je suis serein, j'attends les consignes de la préfecture", avait-il déclaré par téléphone à l'AFP.

Les piétons séjournant dans les hôtels ont été évacués dans le calme et sans incident. L'Abbaye a été fermée par mesure de précaution et les offices religieux annulés.

Les gendarmes ont fouillé les maisons et boutiques, tandis que des touristes étaient tenus à distance sur la passerelle menant au site. Une trentaine d'entre eux en ont profité pour réaliser une séance de selfies et bronzer sous le soleil, a constaté un photographe de l'AFP.

"L'évacuation des touristes a été rapide car il y en avait très peu ce matin", a précisé la gendarmerie.

Plusieurs centaines de touristes qui voulaient passer ce dimanche sur le Mont ont été bloqués et les navettes qui normalement circulent toutes les 10 minutes ont été interrompues.

Selon un photographe de l'AFP sur place, une dizaine de véhicules de gendarmerie étaient stationnés à la mi-journée sur le parking au pied du Mont. Des gens partaient à pied valise à la main, d'autres avec la navette. Une cinquantaine de gendarmes ont été déployés et un hélicoptère a survolé le Mont.

Elément emblématique du patrimoine français, le Mont-Saint-Michel est redevenu une île en 2015, mais seulement lors des grandes marées, au terme de près de dix ans de travaux destinés à le désensabler. Un pont-passerelle a notamment remplacé la digue-route qui y menait depuis 1879.

Vos commentaires