En ce moment
 

Le PDG de Boeing rappelle l'importance du libre-échange pour le constructeur

Le PDG de Boeing rappelle l'importance du libre-échange pour le constructeur
Le PDG de Boeing Dennis Muilenberg à Washington, le 9 mai 2018JIM WATSON

Le PDG de Boeing, Dennis Muilenberg, a souligné mercredi l'importance, pour le constructeur aéronautique, des accords de libre-échange actuellement remis en question par l'administration Trump.

"La politique commerciale est un sujet qui nous importe beaucoup en ce moment", a-t-il reconnu devant le Club économique de Washington. "90% de notre production sont localisés, ici, aux Etats-Unis. Nous vendons 70% de nos produits en dehors des Etats-Unis", a-t-il rappelé.

Il a également souligné que l'aéronautique contribuait ainsi "plus que n'importe quel autre secteur du pays à l'excédent commercial".

"Nous avons donc besoin d'accords commerciaux qui nous permettent de rivaliser à l'échelle mondiale et de vendre à l'échelle planétaire", a-t-il insisté, soulignant que l'industrie aéronautique était aussi créatrice d'emplois.

Dennis Muilenberg a par ailleurs estimé que, pour le moment, les tarifs sur l'acier et l'aluminium décrétés par Donald Trump n'avaient pas d'effet mais il a reconnu suivre le dossier de près.

Le président américain a imposé le 8 mars des hausses de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium au nom de la défense nationale.

Dans une volonté de défendre les entreprises et travailleurs américains, il a aussi menacé la Chine de taxes sur 50 milliards de produits importés de Chine pour compenser des pratiques jugées "déloyales".

Pékin a menacé de représailles sur des secteurs clés américains, dont l'agriculture et l'aéronautique.

Vos commentaires