En ce moment
 

Les chiens renifleurs d'explosifs vont rester dans les transports parisiens

Les chiens renifleurs d'explosifs vont rester dans les transports parisiens
La RATP a annoncé le 19 juillet 2018 que l'utilisation de chiens dressés à détecter la présence d'explosifs va être pérenniséeCHRISTOPHE ARCHAMBAULT
Transports

Leur flair permet de réduire les interruptions du trafic en cas de colis suspects: l'utilisation de chiens dressés à détecter la présence d'explosifs, va être pérennisée, ont annoncé jeudi la RATP et Ile-de-France Mobilités.

Menée entre décembre 2016 et le 31 mai 2018, l'expérimentation menée avec six équipages cynotechniques dans neuf gares RER et 32 stations de métro "s'est avérée concluante", soulignent RATP et Ile-de-France Mobilités dans un communiqué commun. Elle a permis d'éviter 72 heures d'interruption de trafic, soit quatre heures par mois.

"Ces bons résultats ont encouragé la RATP et Ile-de-France Mobilités à pérenniser cette expérimentation", menée dans un contexte de menace terroriste, en portant le dispositif à un total de 20 équipages sur 300 stations et 30 gares d'ici au 1er octobre.

Son coût, financé intégralement par Ile-de-France Mobilités, s'élève à 3,8 millions d'euros jusqu'en 2020.

En 2016, le nombre de colis suspects avait atteint un niveau exceptionnellement élevé, avec en moyenne sept cas par jour sur le réseau RATP, et 40 minutes d'interruption de trafic par objet considéré comme suspect.

Le dispositif de sécurisation de la RATP comprend un millier d'agents du Groupement de protection et de sécurisation des réseaux, présence "complétée par les 6.000 agents de stations et gares qui sont eux aussi en position de vigilance", rappelle le texte. Le dispositif de vidéosurveillance comprend 50.000 caméras au total.

Vos commentaires