En ce moment
 

Les enchères pour acquérir le groupe de télévision Sky ont débuté

Les enchères pour acquérir le groupe de télévision Sky ont débuté
Le logo du groupe de télévision Sky, le 21 septembre 2018 à LondresBen STANSALL

Les enchères ont débuté pour savoir qui des géants américains des médias Comcast ou Fox va racheter le groupe de télévision Sky, ce qui pourrait constituer le dernier épisode d'un feuilleton lancé il y a deux ans.

Fort de 23 millions d'abonnés, Sky est l'un des opérateurs de télévision les plus puissants d'Europe et sa destinée pourrait être prise en main soit par Comcast - qui possède le studio Universal et les chaînes de télévision américaines NBC et CNBC -, soit par Fox soutenu par Disney - qui détient la chaîne de télévision ABC, le bouquet de sports ESPN, le studio Walt Disney et les parcs d'attraction Disneyland.

Pour l'instant, l'offre de Comcast, à 14,75 livres par action, soit 26 milliards de livres au total, est plus élevée que les 14 livres proposées par Fox, qui valorise Sky 24,5 milliards. 21st Century Fox, l'empire des médias contrôlé par la famille Murdoch, détient déjà 39% du capital de Sky.

Ni Comcast ni Fox n'ayant renoncé à leur offre à la date de vendredi soir, le Takeover Panel, le régulateur des rachats d'entreprises au Royaume-Uni, a mis en place un système d'enchères qui doit se terminer en fin de journée samedi.

En pratique, ces enchères se dérouleront en trois tours maximum. Le régulateur a précisé qu'à l'issue des enchères, il publiera le résultat en dévoilant les offres qui seront alors définitives. Les deux groupes devront également communiquer sur leurs propositions avant 06H00 GMT lundi matin.

Les actionnaires de Sky auront alors plusieurs jours pour décider quelle offre est la plus intéressante et mettre fin à un long suspense depuis la première offre de Fox en décembre 2016.

L'autorité britannique de la concurrence a déjà donné son feu vert pour les deux offres, avec toutefois un bémol pour celle de Fox, en obligeant ce dernier s'il l'emporte à garantir l'indépendance de la chaîne d'information Sky News voire de la vendre à Disney, lequel est engagé dans le rachat d'une grande partie des actifs de la famille Murdoch aux États-Unis.

Pour Comcast et Fox, mettre la main sur le britannique serait un atout précieux dans la bataille que livrent les acteurs historiques face aux nouveaux venus de la vidéo en ligne, comme Netflix ou Amazon.

Vos commentaires