En ce moment
 

Les nouveaux contrats à prix fixes en moyenne 110 euros plus chers qu'il y a un an

Consommation

(Belga) Les contrats d'électricité à prix fixes, s'ils doivent être renouvelés en ce mois d'octobre, sont en moyenne 110 euros plus chers qu'en octobre 2017, a indiqué mardi le régulateur fédéral des marchés de l'énergie (CREG) lors d'une audition à la Chambre.

La CREG recommande aux ménages et PME qui ont un contrat en cours à prix fixes de ne pas y toucher avant l'échéance, car ils bénéficient toujours des prix moins chers négociés lors de la signature. Plus de 60% des ménages et 70% des PME sont dans ce cas. Pour ceux dont le contrat en cours est à prix variables, ces derniers suivent l'évolution des bourses de l'électricité et il n'y a donc pas d'urgence à en changer. Ce n'est qu'à l'échéance du contrat qu'il convient de comparer les prix, notamment via l'outil en ligne de la CREG (CREG Scan). Quant à ceux dont le contrat arrive rapidement à échéance, il ne leur est pas recommandé d'opter pour un prix fixe, vu sa hauteur actuelle. Un produit variable devrait être plus avantageux, car il est possible que les prix partent à la baisse au printemps et en été, ainsi qu'à la suite du redémarrage des unités de production actuellement à l'arrêt. Là encore, la comparaison et le suivi des prix s'imposent, souligne la CREG. La composante électricité de la facture ne représente que 25% (Flandre) à 30% (Wallonie et Bruxelles) de la facture totale. Outre la hausse des prix sur les marchés de gros (coût des émissions CO2, prix du gaz, prix de l'électricité sur les marchés de gros, etc), l'indisponibilité de réacteurs nucléaires et de centrales au gaz a fait décrocher en juillet le prix belge de l'électricité par rapport aux pays voisins. Pour les industriels, la composante électricité est proportionnellement plus importante dans la facture totale, ce qui impacte potentiellement davantage la facture à la hausse, mais la grande majorité des industriels s'ajustent régulièrement aux cotations du marché pour modérer l'augmentation. (Belga)

Vos commentaires