Les syndicats du transport manifesteront aux abords des frontières

Les syndicats du transport manifesteront aux abords des frontières

(Belga) Les syndicats du transport manifesteront lundi matin à différents passages frontaliers pour dénoncer les plans de l'Europe autour des temps de conduite et de repos des conducteurs de poids lourds et de bus.

La CSC et la FGTB dénoncent les plans qui doivent être votés ce mois-ci au Parlement européen et qui doivent permettre aux routiers et aux chauffeurs de car internationaux de rouler plusieurs heures d'affilée et de pouvoir prendre moins de temps de repos. Une telle mesure met la sécurité des chauffeurs et des autres usagers en danger. "L'épuisement tue", résume John Reynaert du syndicat socialiste UBT/BTB. L'Europe voudrait que les longs temps de repos hebdomadaires puissent à nouveau être pris dans les camions. C'est actuellement interdit. Et les chauffeurs de bus pourraient rouler dans un même pays 12 jours d'affilée, ce qui n'est d'application que pour les voyages internationaux en ce moment. Afin d'informer les chauffeurs et les usagers, les syndicats organisent lundi entre 7 et 9 heures des actions aux points frontaliers de Meer (frontière belgo-néerlandaise sur l'E19), Rekkem (frontière franco-belge sur l'E17), Zonhoven (E314) et Maasmechelen (frontière belgo-néerlandaise sur l'E314). Des barrages filtrants seront mis en place et des tracts seront distribués. L'action pourrait avoir des conséquences sur le trafic, mais l'objectif n'est pas de bloquer les autoroutes, selon les syndicats. (Belga)

Vos commentaires