En ce moment
 

Les zones où les drones peuvent voler et où ils sont interdits enfin cartographiées

Les zones où les drones peuvent voler et où ils sont interdits enfin cartographiées

(Belga) Belgocontrol et la Direction générale Transport aérien du SPF Mobilité et Transport (DGTA) viennent de mettre en ligne droneguide.be, un site Internet où il est notamment possible de savoir dans quelles zones les drones peuvent voler et où ils sont interdits (temporairement ou en permanence), annonce vendredi l'entreprise gérant le trafic aérien en Belgique.

L'usage récréatif, avec un appareil de maximum 1 kg et qui peut voler jusqu'à dix mètres de haut, est interdit en de nombreux endroits. Pour des raisons de sécurité, les personnes habitant à moins de 3 kilomètres d'un aéroport ou d'un aérodrome civil ou militaire ne peuvent pas d'ailleurs même pas en utiliser un dans leur jardin. Les complexes industriels, les installations nucléaires et les prisons sont d'autres territoires interdits de survol, tout comme les lieux très fréquentés. De façon résumée, un petit drone ne peut être utilisé qu'au dessus de son propre terrain privé et une autorisation est nécessaire pour le faire voler au dessus d'un autre domaine. Les zones interdites pour l'usage commercial d'un drone, avec un appareil de plus d'1 kg et à l'issue d'une formation, ont été élargies. Des exceptions peuvent cependant être demandées dans certains cas. Unifly, une jeune entreprise belge devenue leader européen sur le plan de la gestion du trafic aérien des drones, s'est chargée du développement de la plateforme. Une application pour smartphone et tablette sera également disponible d'ici l'été prochain. Grâce à la fonction de géolocalisation, les utilisateurs pourront y voir s'ils peuvent faire décoller leur drone et sous quelles conditions à un endroit bien précis, partout en Belgique. Enfin, une version à usage professionnel sera disponible d'ici la fin de l'année. (Belga)

Vos commentaires