En ce moment
 
 

Manche: exercice de sauvetage maritime de grande ampleur au large de Calais

Manche: exercice de sauvetage maritime de grande ampleur au large de Calais
Des membres de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Calais à bord du "Notre Dame de Risban", lors d'un exercice de sauvetage maritime, le 25 janvier 2019Philippe HUGUEN

Quelque 500 personnes, dont des sauveteurs, 110 pompiers, des urgentistes ou encore 260 figurants, ont participé vendredi à un exercice de sauvetage maritime de grande ampleur au large de Calais, a constaté une correspondante de l'AFP.

Cet exercice, organisé par la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord et la préfecture du Pas-de-Calais dans le cadre du dispositif Orsec (organisation de la réponse de sécurité civile), visait à entraîner les équipes de secours et de soins et à tester, en conditions réelles, la coordination de tous les services, en mer et à terre.

Affrété pour l'occasion, le ferry "Côte d'Albâtre" de la société DFDS, a quitté le port de Calais à 7h30, avant d'être percuté fictivement, 30 minutes plus tard, par un cargo. Equipage et passagers ont simulé un choc très violent, faisant de nombreux blessés, dont certains en urgence absolue.

Après un premier tri des victimes par l'équipage du ferry, des équipes de secours ont notamment mis en place un poste médical avancé (PMA) pour prendre en charge les blessés fictifs, avant de les évacuer.

Lors de cet exercice, les secours ont utilisé le système Sinus, logiciel de suivi informatique en temps réel des victimes encore en phase de test, plaçant sur les victimes des bracelets équipés d'un code-barre qui permettaient d'accéder à des informations sur leur situation médicale individuelle.

Les 260 figurants, fictivement victimes d’hémorragies, de difficultés respiratoires et cardiaques, ou encore de plaies ouvertes, étaient des élèves d'écoles infirmières ou du lycée maritime du Portel.

Vos commentaires