En ce moment
 

Marché de Tsukiji: garder le thon frais par fortes chaleurs, une gageure

Marché de Tsukiji: garder le thon frais par fortes chaleurs, une gageure
Les marchands de thon sont obligés de ruser pour garder leur marchandise au frais dans l'espace de vente aux enchères du vieux marché aux poissons de Tzsukiji à TokyoYOSHIKAZU TSUNO
alimentation

Les marchands de thon se souviendront de leur dernier été au marché aux poissons de Tsukiji: les chaleurs étouffantes les obligent à ruser pour garder leur marchandise au frais dans l'espace de vente aux enchères où les climatiseurs sont complètement essoufflés.

Le marché tokyoïte de plus de 80 ans, en piteux état, doit fermer en octobre et les activités déménager sur un nouveau site moderne dans la baie de la capitale japonaise.

Et c'est justement parce qu'il ne reste que quelques semaines à passer à Tsukiji que le système d'air conditionné de l'espace de ventes aux enchères de thon ne sera pas remplacé.

Mais "c'est dur de garder la température basse avec une chaleur pareille", a confié à l'AFP un responsable du marché.

Depuis plusieurs semaines, il fait régulièrement plus de 35 degrés à l'ombre à Tokyo, un niveau qui, conjugué à une hygrométrie de plus de 80%, constitue une combinaison difficile à supporter.

Le thermomètre dans l'espace de vente aux enchères affiche généralement 15 degrés Celsius, mais la vague de chaleur l'a fait monter à 20 degrés en juillet, a expliqué le responsable selon qui "les grossistes font de leur mieux pour empêcher le thon de dégeler".

Ils laissent ainsi les thons jusqu'au dernier moment dans les camions frigorifiques, gardent les rideaux de l'entrepôt fermés et couvrent les poissons avec des bâches dès qu'ils sont adjugés.

Tsukiji, plus important marché de produits de la mer et primeurs du monde, est réputé mondialement pour ses traditionnelles ventes aux enchères de thons qui, lors des premières criées annuelles, ont parfois atteint des sommes faramineuses.

Constitué de nombreux hangars de vente désormais vétustes, Tsukiji, qui avait ouvert en 1935, doit être déplacé le 11 octobre à quelques kilomètres, dans le quartier réaménagé de Toyosu.

Ce déménagement est un projet de très longue date qui a connu maintes péripéties, en raison notamment des difficultés à éradiquer la pollution du sol de Toyosu sur lequel était érigé une usine à gaz.

Vos commentaires