Michelin va acheter le britannique Fenner valorisé 1,3 milliard de livres

Michelin va acheter le britannique Fenner valorisé 1,3 milliard de livres
Michelin va racheter Le britannique Fenner, spécialiste du tapis roulantTHIERRY ZOCCOLAN

Michelin va racheter le britannique Fenner, spécialiste du tapis roulant pour l'industrie, notamment minière, valorisé 1,3 milliard de livres (1,48 md EUR), a annoncé lundi le géant français du pneumatique dans un communiqué.

Fenner, qui a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 655 millions de livres, est présenté comme un "leader mondial dans l'industrie des bandes transporteuses et les technologies de polymères renforcés". Michelin indique avoir identifié des "opportunités significatives de réduction des coûts", dont 30 millions de livres par an dès à présent.

L'offre en numéraire de Michelin, à 6,10 livres par action Fenner, représente une prime de 30,7% sur le cours Fenner du 16 mars et de près de 33% sur le cours des trois derniers mois.

"Les directions des deux entreprises sont parvenues à un accord sur les conditions d'une offre de rachat par Michelin", selon le communiqué.

Cette acquisition va permettre à Michelin de "proposer à ses clients de l’industrie minière une offre complète de pneus et de bandes transporteuses, associée à des solutions et services, et en élargissant la présence géographique des deux entreprises", ajoute-t-il.

Grâce à Fenner, Michelin pourra "se développer sur les technologies de polymères renforcés à destination notamment des marchés des biens de consommation et des équipements industriels et médicaux".

Le géant des pneumatiques va ainsi "accélérer son développement" dans le domaine de la "maîtrise des matériaux de haute technologie" et "de consolider, avec une offre globale, sa place de leader sur un marché minier en forte reprise", a déclaré Jean-Dominique Senard, président du groupe, cité dans le communiqué.

"Les cultures de nos deux entreprises sont très proches et les opportunités de développement nombreuses", a quant à lui déclaré Mark Abrahams, PDG de Fenner.

Vos commentaires