Mode: des vêtements inspirés du travail à la campagne chez Jacquemus

Mode

Simon Porte Jacquemus a présenté dimanche sa deuxième collection de prêt-à-porter homme, inspirée de vêtements de travail à la campagne, au cours d'un défilé aussi atypique que ce créateur qui revendique ses origines provinciales et se dit proche des "gilets jaunes".

Au son des "Moulins de mon coeur" de Michel Legrand, les mannequins en vestes de travail fusionnées avec des gilets utilitaires, des chandails doublés et pantalons spacieux en denim et toile de coton ont défilé au milieu des invités en train de manger des tartines beurrées avec de la confiture et du fromage. A la fin les mannequins se sont assis autour d'une table pour prendre eux aussi une tartine.

"Je ne me sentais pas à l'aise avec d'idée d'un vrai défilé", a déclaré à la presse Simon Porte Jacquemus, créateur de 29 ans originaire de Provence, qui avait montré sa première collection de prêt-à-porter homme en juin dans une calanque marseillaise.

Il a assuré que sa collection de "vrais vêtements" pour des gens qui travaillent "ne portait pas de message politique" tout en se disant lui-même proche des "gilets jaunes" en tant qu'"enfant de la campagne" qui a grandi dans le même milieu que ceux qui manifestent depuis des semaines en France.

La palette de cette collection baptisée "Meunier" et inspirée du poème "Le pain et l'amitié" de Marcel Pagnol est naturelle et vivante. Les blancs ne sont pas teints, les couleurs kaki et bleu marine introduisent un contraste, orange, vert herbe et rose délavé évoquent les paysages de Provence. Quelques costumes informels dont un blanc à l'imprimé de branches de romarin - un autre hommage de Jacquemus à ses origines - complètent la collection.

Bordées de caoutchouc vulcanisé, les chaussures sont adaptées pour travailler et faire du sport.

Vos commentaires