En ce moment
 

Mode enfantine: les géants français Kidiliz et chinois Semir négocient pour fusionner

Mode enfantine: les géants français Kidiliz et chinois Semir négocient pour fusionner
Catimini est l'une des marques du groupe français Kidiliz, en négociations exclusives avec le chinois Semir pour former un poids lourd de la mode enfantineRich Polk

Le géant français de la mode enfantine Kidiliz (Catimini, Absorba) et le groupe chinois Semir, forts de deux milliards d'euros de chiffre d'affaires combiné, sont en "négociations exclusives" pour former le numéro deux mondial du secteur, selon un communiqué commun publié jeudi.

"Au terme de la transaction, le groupe Semir rachètera l'intégralité de Kidiliz Group, avec le soutien de son management", est-il précisé.

Fondé en 1962, le groupe Zannier - rebaptisé Kidiliz en 2016 - dispose d'un portefeuille de 15 marques dont Catimini, Z, Absorba, Chipie ou encore Lili Gaufrette et se présente comme le leader européen de la mode "premium" pour enfant.

Il compte plus de 11.000 points de vente, dont 830 boutiques en propre dans le monde, et commercialise 40 millions de pièces chaque année dans 80 pays.

Son chiffre d'affaires s'est élevé à 427 millions d'euros l'an dernier, dont plus de la moitié à l'international. Le groupe emploie 3.500 collaborateurs dans le monde, dont près de 2.000 en France.

De son côté, Zheijiang Semir Garment est leader de la mode enfantine en Chine et s'appuie sur un réseau de 8.000 magasins mono-marques, pour un chiffre d'affaires de 1,6 milliard d'euros. Le groupe familial est côté à la Bourse de Shenzhen depuis 2011 et sa capitalisation boursière s'élève à 3,9 milliards d'euros.

"Le rapprochement" des deux groupes "créera le numéro deux mondial dédié à la mode enfantine", souligne le communiqué.

L'opération "va permettre à Kidiliz Group de poursuivre son développement en Europe et d'accélérer sa présence sur le marché chinois. Le groupe Semir, quant à lui, pourra renforcer son expertise du marché textile enfant premium", est-il indiqué.

"Semir nous apporte les moyens nécessaires pour consolider notre croissance en Europe et amplifier notre présence en Chine", a souligné Rémy Baume, président de Kidiliz Group, cité dans le communiqué.

Pour Sam Qiu, président du groupe Semir, "cette transaction représente une évolution stratégique et enthousiasmante pour le groupe, avec l'ambition très claire de bâtir un leader mondial de la mode enfantine en unissant nos deux sociétés".

"Nos atouts sont très complémentaires et des synergies existent dans les domaines de l'accès aux marchés et des approvisionnements au niveau mondial. A court terme, nous nous attendons à générer plus de croissance sur nos marchés respectifs", a-t-il ajouté.

Vos commentaires