En ce moment
 

Mode: Jean-Charles de Castelbajac nommé directeur artistique chez Benetton

Mode: Jean-Charles de Castelbajac nommé directeur artistique chez Benetton
Le créateur français Jean-Charles de Castelbajac dans son atelier, le 1er février 2018 à ParisSTEPHANE DE SAKUTIN
Mode

Le créateur français Jean-Charles de Castelbajac a été nommé directeur artistique des collections hommes et femmes du groupe d'habillement italien Benetton, qui tente de se relancer, a annoncé lundi l'entreprise dans un communiqué.

"Nous sommes heureux d'accueillir Jean-Charles de Castelbajac dans notre grande famille", a annoncé le PDG du groupe, Luciano Benetton, cité dans le texte.

"Son expérience, son charisme et sa capacité de prévoir les tendances de demain, que ce soit dans la société ou dans la mode, seront une grande ressource pour notre griffe", a-t-il ajouté.

Castelbajac a une longue carrière qui va du design à la peinture, de la publicité au street art et à la mode, a souligné le groupe italien.

"Visionnaire, United Colors of Benetton a imaginé le monde d'aujourd'hui: une mode pop, colorée, accessible à tous, universelle avec les images fortes d'Oliviero Toscani", a commenté M. de Castelbajac, cité dans le communiqué. "United Colors of Benetton et moi avons toujours eu la même vision de la mode, caractérisée par la passion pour le tricot, et l'amour pour les couleurs arc-en-ciel et le pop".

Créée en 1965 dans le nord-est de l'Italie, la marque Benetton, connue initialement pour ses petits pulls doux en laine déclinés en de multiples couleurs, a connu un succès grandissant, jusqu'à devenir planétaire entre 1982 et 2000 avec les campagnes publicitaires chocs du photographe Oliviero Toscani.

Mais, depuis le début de la décennie, la marque, qui s'est diversifiée dans l'habillement, n'a cessé de décliner. Ceci a poussé Luciano Benetton, âgé aujourd'hui de 83 ans, à reprendre l'an passé les rênes du groupe qu'il avait laissées en 2012.

Benetton a terminé 2017 sur une perte de 180 millions d'euros, la plus importante de son histoire, mais espère voir en 2019 les premiers effets de la nouvelle stratégie.

Vos commentaires