En ce moment
 

Moody's améliore la perspective de la note de la France de "stable" à "positive"

Moody's améliore la perspective de la note de la France de
L'agence de notation financière Moody's a amélioré la perspective sur la note de la France de "stable" à "positive"LUDOVIC MARIN

L'agence de notation financière Moody's a amélioré vendredi la perspective sur la note Aa2 de la France de "stable" à "positive", indiquant qu'elle pourrait la relever d'ici deux ans.

Moody's évoque, dans un communiqué, le "programme de réformes large et ambitieux visant à améliorer la compétitivité de l'économie et les perspectives de croissance à moyen-terme" et "l'engagement du gouvernement en faveur de la consolidation budgétaire en ciblant la réduction des dépenses structurelles et en favorisant un déclin graduel du ratio de dette publique".

Moody's cite également à l'appui de la note actuelle "les forces du crédit de la France avec une base économique large et saine et des institutions solides" tout en évoquant les "défis" comme la forte charge de la dette.

"Si le programme de réformes justifie un changement de perspective maintenant, Moody's note qu'il ne sera pas pleinement appliqué avant la fin de l'année prochaine et que l'impact de ces réformes sur la croissance et le bilan financier du gouvernement ne sera pas visible avant un certain temps".

L'agence note à ce propos que même si l'objectif du gouvernement de réduire le ratio dette/PIB à 89% d'ici 2022 est atteint, "cela laissera l'endettement du secteur public français significativement au-dessus des autres pays notés Aa1".

Elle souligne aussi que "ce n'est pas la première fois que des programmes de réformes sont présentés en France" et que leur application s'est montrée "difficile" en raison d'une "absence de volonté politique".

"La note sera relevée s'il y a une application totale ou quasi-totale des réformes envisagées en 2018 et 2019 et si Moody's conclut que ces réformes vont véritablement apporter des bénéfices matériels en améliorant les perspectives de croissance et en inversant durablement la trajectoire de la dette".

"Comme cela va prendre probablement du temps avant que les plans du gouvernement ne portent leurs fruits, Moody's ne considérera vraisemblablement pas la possibilité d'un relèvement de la note avant la fin 2019 ou le début 2020", ajoute l'agence.

Vos commentaires