Nouveaux "actes de vandalismes" sur des autoroutes du sud

Nouveaux
Des Gilets jaunes près du péage du Boulou sur l'autoroute A9 le 22 décembre 2018RAYMOND ROIG

Des dégradations et des incendies ont à nouveau été commis dans la nuit de samedi à dimanche sur des péages et des échangeurs d'autoroutes du sud déjà visés à répétition en marge du mouvement des "gilets jaunes", a-t-on appris de sources concordantes.

Dimanche matin, l'exploitant Vinci Autoroutes a fait état "d'une nuit marquée par plusieurs actes de vandalisme" sur des autoroutes.

L'échangeur de Lézignan (A61) qui a été incendié a dû fermer dans les deux sens pendant plusieurs heures. "Il n'a pu ouvrir qu'en fin de matinée", selon Vinci.

Des dégradations ont également eu lieu aux péages de Narbonne Est et de Sigean (A9), mais les échangeurs ont pu rouvrir rapidement après l'intervention des forces de l'ordre et des pompiers, a ajouté la même source dans un communiqué.

Les échangeurs de Chanas, Bollène et Orange Sud sur l'A7, et ceux de Narbonne Sud et Agde (A9) restent eux fermés en entrée comme en sortie.

"Aucune interpellation n'a eu lieu", a affirmé à l'AFP la gendarmerie, soulignant qu'une exploitation des caméras de vidéosurveillance était en cours.

"Il est très difficile de déterminer l'identité de ces personnes, qui agissent le plus souvent masquées", d'après la gendarmerie.

Il y a une semaine, le groupe de BTP et de concessions Vinci avait estimé à "plusieurs dizaines de millions d'euros" le montant des dégâts commis sur l'ensemble de son réseau lors et en marge des manifestations des "gilets jaunes" depuis un mois.

Vos commentaires