En ce moment
 

Orange voit ses bénéfices 2017 fondre après la cession d'EE en 2016

Orange voit ses bénéfices 2017 fondre après la cession d'EE en 2016
Orange voit ses bénéfices 2017 fondre après la cession d'EE en 2016PHILIPPE HUGUEN

L'opérateur télécoms Orange a publié mercredi un bénéfice net de 1,9 milliard d'euros pour l'exercice 2017, en baisse de 35% comparé à l'année précédente où il avait engrangé des recettes exceptionnelles pour la cession de sa participation dans l'opérateur britannique EE.

Le bénéfice net sur les activités poursuivies a été quasiment multiplié par deux sur la période.

L'opérateur a vu son chiffre d'affaires progresser de 0,4% (+1,2% à base comparable) pour s'établir à 41,096 milliards d'euros, et s'attend en 2018 à une croissance de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté supérieure à celle réalisée sur l'exercice écoulé.

L'Ebitda ajusté a augmenté l'an dernier de 1,1% (+2,2% à base comparable) à 12,82 milliards d'euros, ce qui représente une marge en progression de 0,3 point à 30,7%.

"Pour Orange, l’année 2017 a été remarquable à plus d'un titre. Nous avons enregistré d'excellentes performances commerciales tirées par le très haut débit, et nous avons désormais 4,7 millions de clients Fibre et 46 millions de clients 4G pour le groupe", s'est félicité le PDG d'Orange, Stéphane Richard, cité dans le communiqué.

Au 31 décembre, le groupe revendiquait 211,4 millions de clients mobile dans le monde, en progression de 5% sur l'année, dont 74,6 millions de clients au forfait (+7,2%).

En France, qui reste son principal marché, l'opérateur revendique 826.000 nouveaux abonnés mobiles sur l'année, qu'il assure avoir recruté auprès de ses trois principaux concurrents. Cela porte le nombre total de clients à 28,82 millions au 31 décembre.

L'Hexagone voit par ailleurs son chiffre d'affaires progresser pour la première fois depuis 2009 sur l'ensemble de l'année, avec une hausse de 0,6% à 18,05 milliards d'euros.

Sur le fixe, Orange voit également sa base de clients progresser avec notamment une hausse de 37,6% du nombre de clients fibre, qui atteint la barre des 2 millions au 31 décembre.

Les ventes sont également en progression sur l'ensemble des autres territoires du groupe, à l'exception de la zone Afrique-Moyen Orient, en repli de 4,1% (+3% en base comparable).

L'Espagne en particulier, second marché européen du groupe, voit ses ventes progresser de 7,1%, à 5,37 milliards d'euros, avec une envolée de 17,2% de l'Ebitda ajusté, la plus forte du groupe, à 1,58 milliard d'euros.

Orange profite dans la péninsule ibérique d'une hausse de 1,9% de sa base clients convergents fixes et mobile et d'une forte progression des abonnements 4G en mobile et fibre sur le fixe, qui permettent une augmentation de son revenu par abonné.

Concernant Orange Bank, lancé en fin d'année dernière, le groupe publie une perte Ebitda ajustée de 62 millions d'euros. Orange revendiquait au 31 décembre 55.000 clients mais précise avoir atteint la barre des 100.000 clients mi-février.

Le groupe a par ailleurs confirmé l'ensemble de ses objectifs pour 2018 annoncés début décembre. Outre une croissance de l'Ebitda ajusté supérieure à celle de 2017, il vise notamment à moyen terme une dette nette autour de deux fois l'Ebitda ajusté.

Par ailleurs, Orange versera un dividende de 0,65 euro par action pour 2017, et annonce une hausse à 0,70 euro par action pour l'exercice 2018, dont 0,30 euro par action versé début décembre.

Vos commentaires