Protection des données - Les géants du net semblent ne pas respecter le règlement européen

(Belga) Les règles de protection des données personnelles d'un série de géants de l'internet tels que Google, Facebook, Apple ou Amazon semblent ne pas répondre entièrement aux exigences de la nouvelle réglementation européenne. C'est ce que concluent, dans une étude, la plate-forme européenne de défense des consommateurs (BEUC) et l'Institut universitaire européen (IUE) de Florence.

Les règlements de protection de la vie privée de quatorze entreprises numériques populaires qui ont été étudiées ont encore une "large marge de progression" pour se conformer au règlement général sur la protection des données (RGPD), entré en vigueur dans l'Union européenne le 25 mai dernier. Cette réforme nécessite l'accord explicite du citoyen européen pour la conservation et l'utilisation de ses données personnelles. Toutes les institutions, organisations et entreprises qui utilisent de telles données doivent solliciter cet accord. Or, aucune des entreprises étudiées n'appliquerait une politique de protection de la vie privée totalement conforme aux exigences du RGPD. L'étude pointe notamment des manquements dans l'information fournie à l'internaute, l'absence de sollicitation d'accord pour le traitement des données personnelles ou un langage trop vague et imprécis. "C'est très inquiétant", estime la Belge Monique Goyens, directrice générale du BEUC. Elle réclame une enquête des autorités compétentes et s'apprête elle-même à transmettre l'étude au Comité européen de la protection des données, créé il y a peu pour veiller à l'application du RGPD. Pour leur étude, le BEUC et l'IUE ont eu recours à un outil de recherche automatisée. Un tel instrument d'intelligence artificielle constitue un apport important pour vérifier des textes souvent si longs et complexes que des infractions y passeraient inaperçues, selon Mme Goyens. (Belga)

Vos commentaires