En ce moment
 
 

Reebok crée une division tendances, confiée au créateur de la maison Pyer Moss

Reebok crée une division tendances, confiée au créateur de la maison Pyer Moss
Une publicité pour Reebok à Times SquareTIMOTHY A. CLARY
sport, Mode

L'équipementier sportif américain Reebok a annoncé mardi le lancement d'une nouvelle division dédiée à la création et aux nouvelles tendances, qui sera confiée au designer Kerby Jean-Raymond, fondateur de la marque de prêt-à-porter Pyer Moss, très en vogue.

Considéré comme l'un des créateurs les plus talentueux de la nouvelle génération américaine, Kerby Jean-Raymond collabore depuis 2017 avec Reebok, pour lequel il a conçu plusieurs collections.

Il est connu pour ses collections très inspirées de la culture afro-américaine, qui revisitent souvent la place des Noirs dans l'histoire des Etats-Unis.

La marque filiale d'Adidas a, par ailleurs, déjà travaillé avec plusieurs designers de renom sur des collections uniques, notamment avec Demna Gvasalia, directeur de la création de Balenciaga et co-fondateur de Vêtements, ou Victoria Beckham.

Mais il s'agit de la première fois qu'elle crée une entité dédiée, qui devrait fonctionner comme un laboratoire créatif, auquel Kerby Jean-Raymond voudrait voir associés d'autres créateurs, artistes et personnalités "dont nous pensons qu'ils peuvent bien s'unir avec la marque Reebok", a-t-il expliqué dans un communiqué.

"En tant que premier designer à collaborer avec Reebok dans ce rôle, je suis honoré d'être associé à un moment si important de l'histoire de la marque", a-t-il ajouté au sujet de cette nouvelle division, baptisée Reebok Studies.

Avec le développement de l'athleisure, un mouvement qui dissocie le vêtement de style sportif de la pratique sportive, la plupart des équipementiers cherchent à développer des partenariats avec des designers pour se donner une légitimité aux yeux du monde de la mode.

A l'opposé, beaucoup de maisons de prêt-à-porter chassent désormais sur les terres du sportswear et ont surfé, ces dernières années, sur la vague des "ugly sneakers" ou "dad sneakers", des baskets tendance vendues à des prix beaucoup plus élevés que toutes les chaussures de sport.

Par ailleurs, Reebok cherche à relancer sa marque, après avoir enregistré en 2018 des ventes en repli dans toutes les grandes régions du monde.

Vos commentaires