Rennes: un campus sans tabac, une première en France

Rennes: un campus sans tabac, une première en France
le tabagisme, l'une des principales causes de décès en FrancePASCAL PAVANI
tabac

L'École des hautes études en santé publique (EHESP) de Rennes est devenue le premier campus sans tabac avec pour objectif de lutter contre le tabagisme, l'une des principales causes de décès en France, a-t-on appris lundi auprès de l'établissement.

"Il s'agit du premier établissement d'enseignement supérieur a lancer une aire sans tabac", s'est félicité l'EHESP de Rennes. "Nous nous inscrivons pleinement dans la lutte contre le tabagisme".

Le dispositif a été lancé le 31 mai, à l'occasion de la journée mondiale sans tabac. Il a pour objectif d'inciter les fumeurs à stopper ou réduire leur consommation et protéger les fumeurs passifs.

L'établissement affirme ne pas s'inscrire dans "une politique répressive". L'EHESP qui est implantée sur 9 hectares a mis en place une signalétique permettant de prévenir les usagers qu’ils entrent en zone non-fumeur grâce notamment à "des totems sans tabac placés aux différentes entrées".

Pour ceux qui souhaitent toutefois fumer, des abris fumeurs et des cendriers avec un système de collecte de mégots ont été installés en lisière du campus, éloignés des entrées. L’idée est bien de convaincre et non de sanctionner, insiste l'école.

L'EHESP va également proposer un accompagnement personnalisé aux étudiants et au personnel qui souhaitent arrêter de fumer. Ils pourront rencontrer des tabacologues ou s'initier à la sophrologie.

Vos commentaires