En ce moment
 

Rugby: Newcastle enfonce un Toulon indiscipliné en Coupe d'Europe

Rugby: Newcastle enfonce un Toulon indiscipliné en Coupe d'Europe
Les joueurs de Newcastle fêtent leur victoire à Toulon en Coupe d'Europe le 14 octobre 2018GERARD JULIEN

L'éclaircie n'aura pas eu lieu. En pleine crise de confiance, Toulon, encore une fois indiscipliné, a démarré de la pire manière sa campagne de Coupe d'Europe en s'inclinant contre Newcastle dimanche à Mayol (25-26).

Seulement 12e de Top 14 après un début de saison plus que maussade - cinq défaites et deux victoires -, les Toulonnais espéraient enfin lancer leur saison face aux derniers de Premiership. C'est raté.

Une défaite sur le fil que Patrice Collazo a décidé d'endosser personnellement à la fin de la rencontre: "On perd d'un point, le scénario est dur pour les joueurs. La décision de fin de match (de prendre la touche pas la pénalité) vient de moi, car on est sur temps fort, l'équipe est sur une dynamique, on a besoin de confiance, ça nous aurait fait du bien. Aujourd'hui, on pourra dire que c'est la faute à Collazo".

Le RCT a notamment été sanctionné par trois cartons jaunes (Gros 31e, Ikpefan 51e, Savea 67e) et a joué en tout une demi-heure à 14. Antijeu, fautes grossières, un mal récurrent pour ce groupe qui n'a terminé qu'un seul match depuis le début de la saison sans prendre de carton.

"Trente minutes à 14, c'est trop, beaucoup trop", a pesté Collazo.

- Pourtant si bien parti -

Tout était pourtant si bien parti pour le RCT. Vingt-trois secondes et les joueurs de Patrice Collazo prenaient l'avantage grâce à un Romain Taofifenua opportuniste.

Du haut de ses deux mètres, le deuxième ligne contrait d'entrée la tentative de dégagement du demi de mêlée anglais Micky Young, avant de récupérer le ballon d'un plongeon et de terminer tranquillement dans l'en-but. La botte du demi d'ouverture toulonnais François Trinh-Duc permettait au RCT de mener 10-0 dès la 6e minute.

Ensuite, la machine s'est enrayée. Peu d'impact en défense, un enchaînement d'approximations et de fautes grossières: le club de la Rade est retombé dans les travers qui irriguent son jeu depuis le début de la saison.

La sanction était immédiate, Newcastle virait en tête à la mi-temps (15-16). Si les Toulonnais ont ensuite réussi par séquences, et notamment grâce à des ballons portés, à se procurer quelques occasions, menant même à un essai de Guilhem Guirado (55e), ils ont été bousculés dans l'ensemble des secteurs de jeu.

Un plaquage trop haut de Daniel Ikpefan conduisait à un essai de pénalité et à un nouveau carton jaune (50e). Toulon a mis du cœur dans le rush de la fin de match pour tenter d'arracher la victoire, mais avec cette nouvelle défaite, le club s'enfonce, qui n'a jamais manqué le rendez-vous des quarts depuis qu'il dispute la Coupe d'Europe, un peu plus dans la crise.

Vos commentaires